Nos informations sont chronologiques, les brèves les plus récentes vers le bas de page

Non aux suppressions de postes dans l'Education Nationale !

Comité Technique Paritaire Ministériel du MEN du 21 décembre 2010 : déclarations du SNASUB et de la FSU 

Suppressions de postes par académies 

Encore - 16 postes d'administratifs pour Amiens à la rentrée 2011 !

                   

Journée d'action nationale dans l'Education le samedi 22 janvier 2011 au moment où les CTPA pourraient être consultés sur les suppressions de postes dans les EPLE, les services et les écoles

 

 

Ci-dessus, notre Convergences Syndicales de janvier 2011

 

 

Le 22 janvier, refusons le budget de pénurie de l’Éducation nationale !

Communiqué de presse du Collectif « L’éducation est notre avenir »
Paris, le 16 décembre 2010

Le collectif « L’éducation est notre avenir » dénonce les effets catastrophiques qu’aura la mise en œuvre du budget 2011pour l’Éducation nationale, s’il est adopté par le Parlement. D’ores et déjà, compte-tenu du résultat prévisible du vote, les organisations membres du collectif appellent tous les citoyens et futurs citoyens de ce pays à un premier acte de refus des conséquences de ce budget, le 22 janvier 2011.

Le budget 2011 prévoit la suppression de 16 000 emplois et n’affiche d’autre ambition pour le système éducatif que la recherche d’économies à partir du dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Pourtant, les effectifs d’élèves vont continuer d’augmenter et la part du PIB français destinée aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente en passant de 4,5% en 1995 à 3,9% en 2006.

Le collectif appelle lycéens, étudiants, parents d’élèves et personnels de l’éducation à participer à la journée nationale de mobilisation du 22 janvier qui prendra des formes variées dans les départements (manifestations, rassemblements, débats). Cette première étape sera, n’en doutons pas, prolongée par d’autres initiatives durant les 2e et 3e trimestres.

Ensemble, refusons les fermetures de classes, la disparition des RASED, les suppressions de places en maternelle, la baisse des dotations des collèges et lycées, le manque d’ambition du plan Licence à l’université, les réductions de postes et d’options, les hausses d’effectifs dans les classes… Exigeons une véritable formation professionnelle des enseignants sans laquelle les écarts entre élèves vont continuer à se creuser !

Aujourd’hui plus que jamais, notre pays a besoin d’un système éducatif qui s’attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D’autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l’École remplisse les objectifs d’une École démocratique et ambitieuse.

 

 

Le collectif "un pays, une école, notre avenir" a décidé de cette journée nationale d'action pour
protester contre les conséquences du budget.

Nos Rendez-vous picards

Aisne

LAON à 10h30 à la Préfecture

Oise

RDV à AMIENS ou à PARIS/Luxembourg à 14h30

Somme

AMIENS à 14h30 Place Gambetta

 

Cliquez sur le logo pour le journal régional diffusé sur FR3 Picardie qui relate notre mobilisation

Notre reportage photos habituel

 

 

 

 

Voici le le tract diffusé massivement à la population amiénoise lors du rassemblement du samedi 22 janvier 2011

 

Le gouvernement asphyxie l’école publique : NE LE LAISSONS PAS FAIRE !

Il parait que la suppression des emplois dans l’éducation nationale sert à réaliser des économies dans les dépenses publiques pour limiter le déficit public qui plomberait l’activité économique.
Pourtant, lorsque Nicolas Sarkozy et son gouvernement décident de faire des cadeaux aux plus riches ou aux entreprises, le déficit public n’est plus un problème :
 

Suppression de la taxe professionnelle
- 6 à 8 milliards d’euros de recettes pour le budget de l’Etat en 2010

 

Réforme de l’impôt sur les sociétés (IS)
- 22,5 milliards d’euros de rece es en 2008
(1 entreprise du CAC 40 sur 4 ne le paye pas !!!)
 

Diminution de la TVA “restauration”
- 2,4 milliards d’euros en 2010
 

Le bouclier fiscal
-563 millions en 2008, -679 millions en 2009,
-700 millions en 2010, soient au total près de 2 milliards d’euros en moins sur 3 années de recettes

Dépenses de l’Etat pour compenser les exonérations de cotisations sociales des entreprises
28 milliards d’euros en 2009
 

Profits des entreprises du CAC 40
50 milliards en 2009, + 86 % sur le premier semestre 2010
Cadeaux fiscaux pour quelques très riches d’un côté, asphyxie budgétaire de l’école publique - pourtant au service du plus grand nombre - de l’autre


NON aux 363 suppressions d’emplois dans l’éducation nationale de l’académie d’Amiens !

 

Le recteur d’académie, représentant du ministre de l’éducation nationale en Picardie a communiqué la répartition des suppressions d’emplois lors d’une réunion en présence des représentants des personnels :

- 112 emplois d’enseignants et - 37 emplois d’intervenants en langues les écoles de l’académie
- 51 postes d’enseignants dans les écoles du département de la Somme
- 198 emplois d’enseignants dans les collèges et lycées de l’académie
- 10 postes dans les collèges de la Somme, la répartition des suppressions dans les lycées sera connue le 27 janvier prochain
- 16 postes administratifs dans l’académie (la ventilation sera connue ultérieurement)

Rentrée scolaire 2011 : - 16 postes de personnels administratifs de l’éducation nationale ?
Leurs missions vous échappent peut-être ?
 

Quelques unes de leurs missions
préparer, faciliter, accompagner, prolonger l’acte d’enseignement
Ils inscrivent les élèves, payent les bourses, gèrent les établissements scolaires et les budgets
de fonctionnement, affectent, gèrent et payent les personnels...
Lieux de travail
les collèges et lycées, les inspections académiques et rectorat, CIO, CROUS et universités...


Voici les 2 affichettes consacrées aux suppressions de postes administratifs et qui ont pour objectif de nous rendre visibles, aux yeux des usagers ainsi que des autres personnels.
Il va de soi que vous pouvez vous servir de ces affichettes sur vos lieux de travail... pour faire avancer notre cause.

 

 

Edition du Courrier Picard du Dimanche 23 Janvier 2011
ÉDUCATION Ils disent «non» à la casse de l'école

Au centre des inquiétudes et de la colère: 16000 suppressions de postes dans l'Éducation nationale à la rentrée 2011

«Des décisions qui ne visent pas le bien-être des enfants»
 

 

10 février : grève dans l’Education pour une autre politique éducative !
Communiqué de presse FSU
Les Lilas, le 24 janvier 2011

La journée du 22 janvier a montré la détermination des personnels de l’Éducation mais aussi des parents, des jeunes et des mouvements pédagogiques à ne pas accepter la dégradation du service public de l’Éducation.

Les défis à relever pour le système éducatif sont considérables : faire face à l’échec scolaire persistant, en finir avec les sorties sans qualification du système éducatif de trop nombreux jeunes, assurer la réussite de tous à tous les niveaux. La FSU a mis en débat dès le mois de novembre « 20 propositions pour l’Ecole » afin de contribuer à l’amélioration du système éducatif. Elle est prête à en discuter avec le Ministre de l’Éducation nationale et le Ministre de l’Agriculture et avec tous les personnels, les parents, les jeunes et tous les citoyens à l’occasion de 500 débats qu’elle organise partout en France.

Mais le gouvernement doit cesser de faire croire qu’il est possible de faire mieux avec moins. Nul n’ignore que sa politique éducative est conduite par celle de la réduction des dépenses publiques pour diminuer les déficits publics. L’ampleur des suppressions de postes dans l‘Éducation, avec plus de 16 000 postes encore supprimés à la prochaine rentrée, alors que 62 000 élèves supplémentaires sont attendus, et les transformations radicales à l’œuvre dans le système éducatif qui instaurent une école de plus en plus ségrégative ne permettront pas de relever ces défis et d’assurer enfin la réussite de tous les élèves.

C’est une autre politique, d’autres moyens, une autre dynamique à tous les niveaux du système éducatif qu’il faut mettre en œuvre.

La FSU considère que pour imposer d’autres choix pour le service public et laïque d’éducation, la journée du 22 janvier doit trouver des prolongements. Elle estime que les enjeux nécessitent une réaction unitaire forte et regrette que pour l’instant ses partenaires syndicaux ne poursuivent pas avec elle l’action nécessaire. La FSU appelle tous les personnels de l’éducation à être en grève le 10 février prochain pour dénoncer les suppressions de postes, demander un collectif budgétaire qui permettrait d’assurer la prochaine rentrée scolaire dans de meilleures conditions pour les élèves, l’ouverture de discussions sur les réformes en cours (formation des enseignants, lycée, voie professionnelle, dispositif (E)CLAIR…) et l’amélioration des conditions de travail des personnels malmenés dans leur professionnalité et notamment les personnels non titulaires.

 

Jeudi 10 février 2011

Grève dans l’Education pour une autre politique éducative !  

 

Nos rendez-vous picards  

 

Notre reportage photo habituel   +

 

 

 

Compte-rendu du groupe de travail relatif aux moyens ATOSS pour la rentrée 2011
Réunion du lundi 14 mars 2011  au rectorat d’Amiens

 

Ce groupe de travail a lieu tous les ans et prépare la séance du comité technique paritaire académique relatif aux moyens IATOSS pour la rentrée scolaire qui suit. Le CTPA concerné aura lieu le lundi 21 mars 2011 au rectorat.

Présidait pour l’administration : Patrick GUIDET, secrétaire général d’académie. En présence de Mesdames TOURBE - secrétaire générale de l’inspection académique de l’Aisne, MARTINEZ - secrétaire générale de l’inspection académique de l’Oise, FACHE - secrétaire générale de l’inspection académique de la Somme. La délégation de l’administration était complétée par Monsieur BERTHE, chef de la DPAE, par Mesdames LEROY et POUILLAUDE du même service. Les personnels étaient représentés par 3 collègues de l’UNSA et 6 collègues de la FSU, dont 4 du SNASUB/FSU, Bernard GUEANT, Frédérique BRUGEVIN, Arnaud BEVILACQUA et Philippe LALOUETTE.

La réunion a donc traité de l’emploi IATOSS pour la rentrée prochaine, avec la communication aux représentants des personnels des mesures détaillées concernant les retraits de la filière administrative
 

Pour rappel : les retraits d'emplois pour la rentrée scolaire 2011/2012
- 16 postes administratifs à rendre au ministère de l'éducation nationale

Le secrétaire général nous informe du transfert d’un poste supplémentaire sur le programme « soutien », dans le cadre du déploiement du Schéma Directeur Informatique.

Soient, compte-tenu des choix du recteur :

- 7 postes de catégorie C sur le programme 141, celui du 2nd degré, les EPLE et CIO…
- 9 postes de catégorie C sur le programme 214, celui des services académiques…
- 1 poste de catégorie C au titre du SDI, pris sur les services académiques.

 

Mesures à effet du 1er septembre 2011 : - 7 postes dans le second degré

 

- CIO d’Abbeville : - 1 poste administratif (poste vacant)

- Collège des Bourgognes de Chantilly : - 1 poste de laboratoire (poste vacant)

- Collège des Frères Le Nain de Laon : - 0,5 poste de laboratoire (poste vacant)

- Centre de formation académique des apprentis du lycée Boucher-de-Perthes d’Abbeville : - 1 poste administratif

- Lycée Louis Thuillier d’Amiens - EMOP : - 0,5 poste administratif

- Lycée Paul Langevin de Beauvais – EMOP : - 0,5 poste administratif

- Collège Joliot-Curie de Longueau – EMOP : - 0,5 poste administratif

- Lycée Léonard de Vinci de Soissons - EMOP : - 0,5 poste administratif

- Lycée Edouard Gand d’Amiens : - 0,5 poste administratif

- Lycée Mireille Grenet de Compiègne : - 0,5 poste administratif

- Poste non implanté : - 0,5 poste

Mesures à effet du 1er septembre 2011 : - 10 postes dans les services académiques

 

Rectorat d’Amiens : - 6 postes


- 1 poste à la DAFOP,

- 1 poste à la DETOS (fusion DETOS 3 et 4),

- 1 poste à la DPAE (fusion de bureaux),

- 1 poste à la DPS (suppression des services de validation des services auxiliaires, reconcentrés à La Baule),

- 1 poste à la DEC,

- 1 poste à la documentation.

Inspection académique de LAON : - 1 poste, pas de mesure de carte scolaire (poste vacant) ;

Inspection académique de BEAUVAIS : - 2 postes (Centre Médico Social de Méru + 1 poste vacant), pas de mesure de carte scolaire ;

Inspection académique d'AMIENS : - 1 poste, pas de mesure de carte scolaire (poste vacant)

 

Refonte de la carte comptable académique : les redéploiements à effet du 1er septembre 2011
Des réorganisations d’agences comptables sont envisagées dans l’Aisne, selon les mouvements de personnels comptables. Nous en saurons plus au CTPA du 21 mars prochain et ne manquerons pas de vous tenir informés.

 

En guise de conclusion provisoire…

Et dire que toutes ces suppressions de postes ne visent qu’à compenser les réformes fiscales du gouvernement Sarkozy-Fillon. En effet, pour pouvoir accorder des ristournes fiscales aux contribuables les plus riches (bouclier fiscal) ou aux actionnaires du CAC 40 (réforme de l'impôt sur les sociétés - IS) et ne pas (trop) exploser le déficit public, ils ont décidé de supprimer massivement des postes de fonctionnaires.

Les mesures budgétaires votées lors de la session parlementaire de l'automne 2010 trouvent ici leur aboutissement, quelques mois après : des postes en moins pour faire fonctionner nos établissements et services. Et il est tellement difficile de supprimer des postes administratifs que le recteur a même étendu la mesure à des postes de laboratoire implantés en collège !

Conséquences prévisibles : des charges qui ne diminuent pas, des exigences toujours en hausse… et des moyens en moins ! Faire plus et mieux avec moins ! Et tout cela, rappelons-le, pour payer leur bouclier fiscal ! INACCEPTABLE !

Mobilisons-nous samedi 19 mars, dans le cadre de la journée d'action pour l'éducation

Nous nous tenons à la disposition des collègues des services et établissements concernés pour envisager ensemble la suite des évènements. A priori, à confirmer lundi prochain au CTPA, il n'y aura aucune mesure de carte scolaire, seuls des postes vacants sont supprimés. Aucun collègue titulaire et affecté à titre définitif ne pourra être touché par ces retraits.

 

 

Frédérique Brugevin, Arnaud Bevilacqua, Bernard Guéant, Philippe Lalouette

 

Rassemblés pour l’éducation le samedi 19 mars journée nationale d’action   

 Organisation de cette journée de protestation

 

Le service public a besoin de vous
La FSU veut mettre le Service Public au cœur du débat en engageant une grande campagne nationale de contributions, pour faire face aux menaces que le gouvernement fait peser non seulement sur la qualité des services, mais aussi sur l’idée même de « service à tous les publics ». Cliquez sur l'mage ci-dessous

 

Pas touche à l’école publique,
ANNULATION DES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS !


Samedi 19 mars 2011
Les personnels dans l’action !

Continuons la mobilisation : TOUS à PARIS le samedi 19 mars !

 


Le samedi 19 mars est une journée de protestation, de manifestations organisée par le collectif "Un pays, une école, notre avenir". Pour la FSU, cette action nationale est une occasion incontournable de se rendre à Paris pour exprimer notre colère contre la politique éducative menée par Sarkozy et ses ministres, mais aussi notre volonté de faire naître et se concrétiser une conception radicalement différente de l'enseignement.
 

Pour rejoindre Paris en bus
- Abbeville à 10h45 - Place du Théâtre
- Amiens à 11h30 - Place du Cirque
- Roye à 12h15 - Entrée A1

 


La FSU 80 appelle à renforcer le dispositif unitaire à PARIS, tout en appelant ceux qui ne pourraient venir à participer au rassemblement unitaire à AMIENS :

 

à 15 heures à l'Hôtel de Ville d'Amiens

 

Continuons à nous mobiliser et à agir ensemble le Samedi 19 mars prochain


La FSU 02 appelle aux manifestations parisienne et amiénoise à l’appel du collectif « Un Pays Une Ecole Notre Avenir »

Prenez le BUS près de chez vous


BUS 1: Château Thierry : 11H30 ( Place Jean Moulin - derrière la Poste ) - Paris
BUS 2: Laon 11H00 ( pont de vaux ) - Soissons:11H45 ( Hôtel de Ville ) - Villers- Cotterêts :12H30 ( collège Max Dussuchal ) - Paris
BUS 3: La Capelle 12H00 - Guise 12H30 - Saint Quentin 13H15 - Amiens ( lieux précisés ultérieurement )
BUS 4: Saint Quentin 11h50 - Tergnier 12h30 - Chauny 13h00 - Amiens ( lieux précisés ultérieurement )

 

 

Samedi 19 mars 2011 pour la FSU 60

Prenez le BUS près de chez vous / 2 BUS au départ de l'Oise pour la manifestation du samedi 19 mars à Paris.
Bus au départ de Noyon :
NOYON 9H45 (Cours Druon) - COMPIÈGNE 10H30 (Cours Guynemer) - VILLERS ST PAUL 11H20 (parking Intermarché) - SENLIS 11H50 (gare routière) - Paris

Bus au départ de Beauvais :
BEAUVAIS 10H00 (place du Jeu de Paume) - CLERMONT 10H30 (Gare SNCF) - MONTATAIRE 10H50 (Cinéma Pathé) - Paris

 

En savoir plus pour l'Oise

 

AMIENS le dimanche 19 mars 2011