Le SNASUB/FSU 

au service des Personnels Administratifs,

des Personnels ITRF et des Personnels

des Bibliothèques 

de l’Académie d’Amiens

 

 

Plan de sortie de crise

 

Mardi 26 mai, 20 organisations associatives et syndicales publient un plan de sortie de crise.

Dans un document détaillé de 24 pages (cliquez sur l'image de gauche) , les organisations signataires défendent 34 mesures pour répondre de concert

aux enjeux sanitaires, sociaux, économiques et écologiques auxquels font face nos sociétés.


Le contexte de « déconfinement progressif » est encore très incertain et beaucoup dépend de paramètres que personne ne maîtrise, comme la mise au

point d’un vaccin ou la découverte de traitements efficaces contre le Covid-19.

 

Mais c’est précisément dans les périodes de choc d’immédiat après-crise que l’histoire s’accélère, que les bifurcations sont engagées ou pas, que les
décisions prises conditionnent pour une longue période la construction du futur.

L’expérience toute récente est source de prises de conscience et de réflexions de plus long terme sur lesquelles nous entendons bien nous appuyer.

 

Décliné en 34 mesures, le plan précise « faire la démonstration qu’il y a des alternatives au capitalisme néolibéral, productiviste et autoritaire, et que ces

alternatives sont crédibles, désirables et réalisables, à condition que les moyens politiques soient mis au service des objectifs de transformation sociale et

de préservation de l’environnement. »

 

 

Courrier de Madame la Rectrice en date du 12 mai 2020 relatif à la reprise progressive des activités sur site.

(Cliquez sur l'image de gauche pour en prendre connaissance)


- Fiche Conseils personnels lors de la reprise de l'activité sur site et à distance
- Fiche d'information relative aux personnels indisponibles pour un retour sur site
- Fiche Écoute et accompagnement pour les personnels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur les images ci-dessus !

 

 

Instruction adressée par le directeur général des ressources humaines aux recteurs et rectrices, suite à la séance du CHSCT ministériel en date du 7 mai 2020 et relative au renforcement de l'accompagnement des personnels

pour la réouverture progressive des écoles et des établissements d'enseignement et divers sujets RH

 

Beaucoup de confusions ont marqué le temps de confinement en mars
De nombreux collègues sont dans des situations administratives de travail assez peu claires.
Ce document (cliquez sur l'mage ci-dessous) résume les principales situations à partir du 11 mai prochain.

 

 

 

 

 

 

Courriel du secrétariat général aux personnels du rectorat d'Amiens le 5 mai 2020

Mesdames et messieurs,
Depuis le 17 mars 2020, vous avez activement contribué à la mise en œuvre de notre plan de continuité administrative

et je vous en remercie vivement. A compter du 11 mai 2020, il nous faut organiser un "déconfinement" progressif.

Lire la suite ici 

 

 

 

Dans le cadre de la préparation du prochain CHSCTA, le SNASUB-FSU avec la FSU, demande d'urgence communication d’un protocole de reprise du travail en services académiques.


Nous souhaitons avoir communication, avant la tenue du CHSCTA, du Plan de continuité administrative et des procédures très précises pour un protocole de reprise du travail dès le lundi 11 mai 2020 par les personnels ATLSS exerçant en services académiques. Ce document a déjà été demandé lors du dernier CHSCTA sans succès à ce jour.

(Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire)

Rectorat de l’académie d’Amiens
Plan de reprise de l’activité sur site (PRAS)
Crise sanitaire liée au Covid-19

(Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire)

La Cafétéria l'ESCALE ne rouvrira pas pour le moment

 

 

 

 

 

PROTOCOLE SANITAIRE

REOUVERTURE ET FONCTIONNEMENT DES COLLEGES ET DES LYCEES
Document réalisé par le ministère de l’éducation nationale publié le 3 mai 2020

 

Protocoles sanitaires : Le ministère allège la sécurité sanitaire
3 mai 2020 - Avec 2 jours de retard, le ministère a publié le 3 mai les protocoles sanitaires des écoles,

collèges et lycée. Le principal changement concerne les masques destinés aux enseignants et aux élèves.

Ils ne sont plus obligatoires pour enseigner mais le restent pour l'entrée en classe pour les enseignants.

 

PROTOCOLE SANITAIRE

ÉTABLISSEMENTS MATERNELLES ET ELEMENTAIRES
Document réalisé par le ministère de l’éducation nationale le 29 avril 2020 publié le 3 mai 2020

 

 

Les dates clés de la réouverture progressive pour notre académie

La Lettre d'information numéro 4 de l'académie d'Amiens est parue le 30 avril, n'hésitez pas à la consulter

 

La reprise au plus tôt de l’accueil des enfants les plus jeunes dans des classes avec des effectifs bien supérieurs

aux limites autorisées dans l’espace public, dans les crèches et les écoles, confirme bien qu’il s’agit de

« faire garder les enfants » qui ne peuvent rester seuls au domicile. Le volontariat qui serait ainsi laissé aux parents

 est illusoire : il révèle et amplifie les inégalités sociales et scolaires.

L’affichage du gouvernement sur le combat contre les inégalités scolaires ne tient pas.

 

 

 

Compte rendu de l'audience entre la FSU et Jean-Michel BLANQER du jeudi 30 avril 2020

 

 

Globalement, la délégation FSU a eu le sentiment d’un ministère qui ne renoncera pas à la date du 11 mai, ne parlant même plus d’une pré-rentrée pour les équipes éducatives.


La seule cohérence ce sont les élèves qui ne peuvent pas se garder seuls


Les adjoints-gestionnaires ayant en charge la gestion matérielle des EPLE, la sécurité des locaux et le respect des règles d’hygiène soulignent encore l’impréparation et l’absence de visibilité pour préparer toute réouverture au public.


Le ministre affirme qu’il a donné des consignes aux recteurs pour demander de la bienveillance pour tous...

Communiqué de presse de 9 syndicats de la FSU

concernant la reprise scolaire annoncée pour le 11 mai 2020

 

 

 

 

A la demande du Président de la République, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran a installé un conseil scientifique pour éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire liée au Coronavirus. Ce comité a rendu son avis concernant une ouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai.

 

Le Conseil scientifique écrit qu’il « propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre » mais « qu’il prend acte de la décision politique de réouverture au 11 mai ».


A quoi sert de s’entourer d’un comité scientifique si son avis n’est pas pris en compte
et que c’est une décision politique qui prévaut ?

 

Sur quelle autre autorité médicale s’appuie donc cette décision politique ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prérequis et mesures à mettre en place avant toute levée progressive et contrôlée du confinement
Cet avis a pour objectif d’indiquer les conditions minimales nécessaires pour préparer de façon cohérente et efficace une levée progressive et contrôlée du confinement.

Il préconise la fermeture des écoles jusqu'en septembre 2020

 

Cet avis est organisé en 2 parties :
- Les prérequis minimaux de sortie du confinement ;
- Des scénarios de sortie de confinement.

Cet avis porte sur les deux mois qui suivent la sortie du confinement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19
Cette note a pour objectif d’indiquer les conditions sanitaires minimales d’accueil dans les établissements scolaires et les modalités de surveillance des élèves et des personnes fréquentant ces établissements à partir de la rentrée des classes du 11 mai 2020.
Elle porte sur la période allant du 11 mai 2020, date fixée par le gouvernement pour une réouverture progressive des établissements scolaires, jusqu’aux aux grandes vacances qui débutent le 4 juillet 2020.

 

Cette note concerne les élèves et leurs parents, les enseignants, les personnels de direction et tous les agents appartenant à la communauté éducative. Cette note considère le temps scolaire, périscolaire.

 

 

 

Monsieur le Premier ministre,

L'ouverture des lieux scolaires et la reprise de la classe ne sont pas des décisions sans risques et ce pour toute la société. Elles ne peuvent se concevoir qu’aux conditions de garanties optimales de sécurité sanitaire en situation de travail qui sont loin d’être maîtrisées aujourd’hui. Assurer la sécurité au travail, de surcroît dans un espace accueillant du public, nécessite une évaluation précise, spécifique et professionnelle des risques et doit déboucher sur des moyens renforcés en complément des instructions sanitaires générales.

 

Alors qu’avait été convenu de prendre le temps de la concertation, notamment dans le cadre du CHSCT, le ministre annonce déjà, devant la représentation nationale, une organisation dont les personnels et leurs organisations syndicales sont convaincus qu’elle est précipitée. Ils savent qu’elle n’est pas opérationnelle et qu’elle fait prendre des risques inutiles et inconsidérés aux agent-es, aux élèves et à leurs parents. Ils ne partagent pas davantage les choix faits dans le cadre de la progressivité annoncée, ni celui des différents « temps » scolaires et de leur articulation. Ils s’inquiètent des conséquences psychosociales sur les personnels de la communauté scolaire qui pourraient résulter de demandes impossibles ou dangereuses à mettre en œuvre.

Pour lire la suite, cliquez sur l'image de gauche

 
Quelle que soit la date officiellement annoncée, la sécurité sanitaire est un préalable à toute rentrée des personnels et des élèves. Si toutes les conditions ne sont pas réunies, le déconfinement ne pourra se faire, sous quelle que forme que ce soit. La date du 11 mai doit donc être dès maintenant « désacralisée », tant auprès des professionnels de l’Éducation Nationale que des familles. En effet, elle génère beaucoup de peur et d’angoisse dans les professions et chez les familles.

Pour lire la suite, cliquez sur l'image de gauche

 
 

Partie 1
Coronavirus : comment les concours et examens de la fonction publique vont être adaptés
Publiée au Journal officiel du 28 mars, une ordonnance permet au gouvernement de prendre les mesures “nécessaires”

pour permettre “d’assurer la continuité du déroulement des concours et examens d’accès à la fonction publique”, pour la plupart

interrompus depuis mi-mars. Les voies d’accès aux corps, cadres d’emplois, grades et emplois des agents publics pourront

être adaptées “notamment s’agissant du nombre et du contenu des épreuves”.
Partie 2
La DRH de l’État cadre les possibilités d’adaptation des épreuves des concours et examens de la fonction publique
Des lignes directrices “pour l’adaptation” des épreuves des concours et examens de la fonction publique viennent d’être adressées

aux ministères par la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP).

Pour lire le communiqué cliquez sur l'image de gauche

   
 

 

Courrier intersyndical du 17 avril 2020 au Ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse
au noms des personnels, des parents d'élèves et des élèves qui tiennent à faire part de leur grande inquiétude

suscitée par les annonces du président de la République sur la réouverture progressive des écoles et établissements

scolaires à partir du 11 mai 2020.

 

Pour lire le communiqué cliquez sur l'image de gauche

 

 

 

Au travers d’ordonnances, le gouvernement a adopté un certain nombre de nouvelles dispositions concernant les agent.e.s de la Fonction publique qu’il a officialisées le 15 avril 2020.

Pour lire le communiqué cliquez sur l'image de droite

 

Pour nos organisations syndicales, ces mesures sont très loin d’être à la hauteur des enjeux. Pire, elles comportent d’inacceptables et injustes reculs.

Les organisations syndicales CGT FO FSU Solidaires et FAFP de la Fonction publique continueront leur combat pour une juste reconnaissance de l’engagement des agent.e .s, le renforcement des services publics et de leurs moyens et toutes les mesures indispensables pour que le jour d’après ne permettent plus les graves errements d’hier et d’aujourd’hui.

 

Covid-19 : confinement et congés

 

Nous avons eu communication du projet d’ordonnance relative à la prise de jours de RTT ou de congés dans

la fonction publique de l’Etat et la fonction publique territoriale au titre de la période d’urgence sanitaire :

 

Prenez connaissance de l'Ordonnance du 15 avril 2020 relative à la prise de jours de réduction du temps de travail

en cliquant sur l'image de gauche

 

 

Communiqué de la FSU du 15 avril 2020

Ordonnance sur les congés dans la fonction publique injuste et vexatoire !

Pour lire le communiqué cliquez sur l'image de droite

 

Pour la FSU cette ordonnance est en totale contradiction avec les discours présidentiels saluant l’engagement des personnels de la fonction publique.

 

   

Communiqué de la FSU

suite aux annonces du Président de la République du 13 avril 2020


Lors de son allocution, le Président de la République a rappelé la force et le sens des responsabilités des salarié es et des fonctionnaires. C’est dès maintenant que la FSU exige une traduction en actes de ce discours.

Pour lire le communiqué cliquez sur l'image de droite

 

 

Compte rendu du CHSCTA du vendredi 3 avril 2020 en visioconférence
Madame la rectrice a présidé cette instance qui s’est déroulée en visioconférence...
Etaient membres participants au titre de la FSU: Hélène ALLANIC, Guy FRIADT, Bernard GUÉANT et Pierre RIPART.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour prendre connaissance de notre compte-rendu

 

Priorité des taches administratives

Extrait du Vadémécum FAQ administratives sous Covid-19 du MEN

Extrait du Vadémécum de gestion de crise en EPLE précisant les tâches administratives prioritaires (Académie d'Aix-Marseille)

 

Coronavirus : Comment les concours et examens de la fonction publique vont être adaptés

 

Covid-19 : Télétravail et contrôle du temps de travail
Le SNASUB-FSU s'adresse à la secrétaire générale de l'académie à la demande de plusieurs collègues

 

Note rapide du SNASUB-FSU à propos de l’ordonnance 2020-347 du 27 mars 2020 « adaptant le droit applicable au fonctionnement des établissements publics et des instances collégiales
administratives pendant l'état d'urgence sanitaire »

Coronavirus : Condition d’application du dialogue social pendant l'état d'urgence sanitaire

 

Stéphanie DAMERON, Rectrice de l'académie d'Amiens aux personnels

 

L'académie d'Amiens vous informe

Gardons le contact

 

Mesdames, Messieurs, chers membres de l'académie d'Amiens,

En cette période exceptionnelle, la solidarité et le lien entre nous sont plus que jamais essentiels. Nos modes de communication appellent à être repensés pour nous tenir informés, comme promis dans mon courrier du 24 mars.

C'est pourquoi vous recevrez désormais, une fois par semaine, pendant toute la durée de la crise sanitaire que connaît notre pays, une lettre d'information de l'académie d'Amiens. Cette dernière est structurée en cinq rubriques : les actualités, un article d'analyse, un focus sur une activité ou un service, une rubrique agenda et un point ressources humaines. Cette semaine, vous trouverez notamment des retours d'expérience de la mise en œuvre de la continuité pédagogique ainsi que le détail du fonctionnement du rectorat en ces temps particuliers.

Les prochains envois seront réalisés tous les jeudis après-midi via une adresse mail dédiée lettreinfo@ac-amiens.fr :

celle-ci vous permettra également de faire part de votre propre actualité et de faciliter les échanges entre nous.

J'espère que vous trouverez en cette lettre d'information des éléments permettant de vous accompagner dans l'exercice de vos missions, ou, tout simplement, de manifester notre appartenance à cette belle maison qu'est notre académie.

Avec toute ma confiance,

Stéphanie Dameron,
Rectrice de l'académie d'Amiens

 

Lettre d'information numéro 1 

 

Lettre d'information numéro 2 

 

Lettre d'information numéro 3 

 

Lettre d'information numéro 4 

 

Note de lecture du SNASUB-FSU à propos de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 « d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19 »

Note de lecture de la loi n° 2020-290 « d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19 »