Le SNASUB/FSU au service des personnels administratifs, ITRF et des Bibliothèques de l'académie d'Amiens

 

Pour rappel, notre page spéciale Mouvements 2013 : Mouvement inter-académique 2013 et Mouvement intra-académique 2013

 

 

 Commissions Administratives Paritaires Académiques 2013

Mouvement intra-académique 2013 des personnels administratifs de catégorie A, B et C et adjoints techniques de recherche et de formation (ATRF)
Conformément à la note de service ministérielle n°2012-175 du 13 novembre 2012 (paragraphe précédent), seuls les agents titulaires peuvent participer aux opérations de mobilité.

 

  La CAPA des ADJAENES dont l'ordre du jour concerne l'avancement et la titularisation, initialement prévue le mardi 18 juin est reportée au lundi 24 juin 2013 dans les mêmes conditions 

  Le reste est sans changement 

 

 

Nos comptes-rendus de CAPA sont présentés par ordre chronologique de dates

 

 

Mouvement intra-académique 2013 des personnels administratifs de catégorie A, B et C
Circulaire académique FB/FL n° 13-035 du 6 mars 2013

Barème de mutation des personnels administratifs

 Compte-rendu de la CAPA des ADAENES du jeudi 23 mai 2013

 Ordre du jour  

 

- Titularisations
- Intégrations
- Détachements
- Avancement au grade d’attaché principal APAENES
- Liste d’aptitude d’accès au corps des ADAENES
- Mouvement intra académique des ADAENES

 

La commission administrative paritaire académique était présidée par Monsieur CHEVILLON, Secrétaire Général de l’académie, en présence de Fabienne GERARD (DPAE) et de Madame BERTOUX , Directrice des Relations et des Ressources Humaines et Secrétaire Générale d’académie adjointe.
Elle s’est déroulée de 14h 30 à 16h 45

 

Sylvain DESBUREAUX, commissaire Paritaire ADAENES du SNASUB/FSU a donné lecture de la déclaration préalable suivante :

 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB-FSU à la CAPA des ADAENES du jeudi 23 mai 2013

Notre CAPA se déroule ce jeudi 23 mai alors que s’ouvre enfin au ministère de la fonction publique la négociation relative aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations. Cette discussion revêt un caractère d’urgence avérée tant est grande parmi les personnels l’impatience de voir les salaires débloqués et de réelles perspectives de carrières offertes.

Malheureusement, les signaux envoyés par le gouvernement et ses ministres ne sont pas très encourageants. Le choix de politiques publiques qui s’inscrivent dans un cadre budgétaire marqué par l’austérité –même si le mot n’est pas prononcé– empêche de prendre en compte les justes revendications salariales des agents publics, de même qu’il semble décourager tout espoir de revalorisation substantielle de leurs carrières, avancements et promotions inclus.

Et ce n’est pas le projet de protocole sur les mesures catégorielles circulant à l’éducation nationale qui risque de changer la donne ! Les seules mesures envisagées ne concernent que les agents de catégorie C (soit à peine plus de 50% des personnels administratifs des ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur réunis) même s'il est vrai que leur rémunération et leur carrière relèvent du scandale permanent.

Le SNASUB-FSU tient à dénoncer ici, avec force et détermination, le blocage de la valeur du point d’indice pour la troisième année consécutive maintenant. Nous ne pouvons accepter que les agents de la fonction publique continuent à faire les frais de la crise économique qui ne leur est pourtant pas imputable. La continuation de la politique de gel de nos traitements (part indiciaire et part indemnitaire) par l’actuel gouvernement, malgré l’alternance de mai et juin derniers, provoque une perte de pouvoir d’achat déjà significative, accentuant ainsi une dégradation des conditions de vie des salariés. Cela n’est pas acceptable !

Le SNASUB-FSU revendique en tout cas, POUR TOUS, le déblocage de la valeur du point d’indice fonction publique et sa revalorisation significative. Nous ne serons pas de ceux qui opposeront les catégories d’agents entre eux pour empêcher au final une revalorisation générale.

Cette situation inacceptable de blocage maintenu de nos rémunérations intervient pourtant dans un contexte où nos missions sont devenues plus difficiles à assumer, parce que plus complexes et pouvant relever de « tutelles » différentes.

La loi de décentralisation de 2004 et l’intrusion récurrente voire forcenée des collectivités territoriales dans le fonctionnement quotidien des EPLE, la LOLF de 2009 et l’autonomie budgétaire des académies, la loi Libertés et responsabilités des universités ainsi que leur passage aux compétences élargies, les mutualisations et réorganisations de services imposées par les suppressions massives d’emplois administratifs, les procédures d’évaluation et d’entretien professionnels… toutes ces mesures ont soumis les personnels à rude épreuve en général, et les personnels d’encadrement en particulier.

Le gouvernement précédent avait fait de la prime de fonctions et de résultats la pierre angulaire de sa politique de rémunération des cadres : on voit bien aujourd’hui que la mise en place de cette indemnité ne saurait reconnaître à sa juste valeur l’investissement quotidien des personnels dans la mise en œuvre de nos services publics. Rien ne saurait remplacer un salaire décent et un droit à une carrière reconnaissant régulièrement nos qualifications et compétences mises en œuvre, au quotidien. Rien ne saurait remplacer un salaire progressant régulièrement garantissant ainsi notre pouvoir d’achat et permettant de préserver un niveau de pension décent au moment du départ en retraite.

Le SNASUB-FSU continuera à porter ces positions et revendications dans le cadre des discussions ministérielles, en toute indépendance syndicale, attaché qu’il est à la défense des intérêts matériels et moraux des personnels qu’il représente.

 Titularisations dans le corps des ADAENES

La CAPA a émis un avis favorable pour la titularisation dans le corps des ADAENES des collègues dont les noms suivent :

Jean-Michel COULOMBEL

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Lydie LE CHEVOIR

Lycée Condorcet à SAINT QUENTIN

avec effet au 1er septembre 2013

 

 Intégrations dans le corps des ADAENES

 

La CAPA a émis un avis favorable pour l'intégration dans le corps des ADAENES des collègues dont les noms suivent :

Véronique HUMBERT TOURSEL

Collège Marcel Pagnol à VERMAND

Isabelle KABALIN

Collège d’Aramont à VERBERIE

avec effet au 1er septembre 2013

 

 Détachements des personnels enseignants

La CAPA a émis un avis favorable pour 3 demandes de détachement dans le corps des ADAENES

 

 Avancement de grade

Accès au grade d’attaché principal (APAENES) : 3 possibilités académiques pour 12 candidats avec date d’effet au 1er septembre 2013

 

Liste définitive à l'issue de la CAPA

Gisèle COUTEAU

DSDEN de l'Aisne à LAON

Anne THINEY

Lycée Mendes France à PERONNE

Nadine CROISEL

Lycée Edouard Gand à AMIENS

 

Pour information, voici la liste proposée par le SNASUB/FSU, liste élaborée en fonction des éléments de barème et des avis hiérarchiques très favorables et favorables :

Gisèle COUTEAU

DSDEN de l'Aisne à LAON

Anne THINEY

Lycée Mendes France à PERONNE

Nadine CROISEL

 Lycée Edouard Gand à AMIENS

 

 Liste d’aptitude au grade d'ADAENES

Accès au corps des ADAENES : 4 possibilités académiques pour 35 candidatures à effet du 1er septembre 2013

Liste principale retenue à l’issue de la CAPA

Muriel BONTANT

Lycée de l’Authie à DOULLENS

Bruno CHRISTY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Dominique LE MOAL

Collège de FLAVY LE MARTEL

Laurence LOGIEST CHOVAUX

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Liste complémentaire retenue à l’issue de la CAPA

 Sophie CARBONNIER

Collège de FLIXECOURT

Arnaud GARESSE

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Christelle HENRIET

Collège de GUIGNICOURT

Nathalie DESSEAUX

Lycée Delambre à AMIENS

 

Pour information, voici la liste principale proposée par le SNASUB/FSU, liste élaborée en fonction des éléments de barème et des avis hiérarchiques exceptionnels et favorables :

Sylvie LOMBARD

Collège d'AILLY LE HAUT CLOCHER

Bruno CHRISTY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Dominique LE MOAL

Collège de FLAVY LE MARTEL

Muriel BONTANT

Lycée de l’Authie à DOULLENS

Pour information, voici la liste complémentaire proposée par le SNASUB/FSU, liste élaborée en fonction des éléments de barème et des avis hiérarchiques exceptionnels et favorables :

Danièle WILLAUME

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Laurence LOGIEST CHOVAUX

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Arnaud GARESSE

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Sophie CARBONNIER

Collège de FLIXECOURT

 

 

 Mouvement intra académique des ADAENES

A l’issue de la CAPA, obtiennent une mutation les collègues dont les noms suivent pour l'affectation indiquée :

Luc BOUVET

DSDEN de l'Aisne à LAON

Jean-Luc CHILLARON

Lycée Jean Rostand à CHANTILLY

Adrien FAUCHIER

DSDEN de l'Aisne à LAON

Sofia FRAISIER

Lycée Mendes France à PERONNE

Laurent HAFFRAY

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Mohamed OUCHENE

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Jean-Louis PIOT

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Catherine POMMIER

Collège d'AILLY/NOYE

Claudine TANKEU

Collège de CHAUMONT EN VEXIN

Anne THINEY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

 

Sur 29 participants au mouvement 1/3 a obtenu satisfaction.
A l’issue de la CAPA, il reste 7 postes vacants et 4 collègues sans affectation à qui il sera certainement demandé une extension de voeux.

 

Les commissaires paritaires ADAENES du SNASUB/FSU : Sylvain DESBUREAUX, Joël DUMONT, Claudine LESSARD et Sylvie PETIT

 
Comme d'habitude, les collègues directement concernés ont été prévenus par téléphone, par courriel ou par courrier individuel par nos commissaires paritaires dès à l'issue de la commission.
 

Pour tout renseignement complémentaire  vous concernant , ayez le bon réflexe : contactez-nous !

au siège du SNASUB/FSU au 03.22.72.95.02 ou par courriel à snasub.amiens@orange.fr ou à sylvain.desbureaux@u-picardie.fr

 Compte-rendu de la CAPA des SAENES du vendredi 24 mai 2013

 Ordre du jour  

 

- Mutations des SAENES dans l'académie
 

La commission administrative paritaire académique était présidée par Valérie BERTOUX, secrétaire générale d’académie adjointe et DRRH, assistée de Mme LEROY, chef de la DPAE par intérim, de Mesdames GERARD et BORIO, de la DPAE également.

Elle s’est tenue à 14h 30 au Rectorat de l’académie ; y siégeaient vos représentants SNASUB-FSU : Frédérique BRUGEVIN, Danielle WILLAUME, Josiane BERGANZONI, Nathalie VIGREUX, Delphine LE GONIDEC et Philippe LALOUETTE.
Et pour A&I-UNSA : Pascal SCOTH.


Point unique à l’ordre du jour : le mouvement intra académique des SAENES pour la rentrée 2013


Nous avions demandé l’an dernier, qu’à l’avenir, les mouvements intra académiques des personnels soient réalisés au mois de mai, à l’issue d’une commission paritaire supplémentaire (par corps) dédiée uniquement aux opérations de mutations des personnels.
L'autorité académique a répondu favorablement à notre demande (nous l'avons donc remerciée pour cela) et cette CAPA s’est insérée dans le calendrier annuel habituel, entre celle de décembre qui a abordé les réductions d’ancienneté et celle consacrée aux tableaux d'avancement, à la liste d'aptitude, aux titularisations et aux intégrations, prévue le vendredi 14 juin prochain.
Notre travail de délégués du personnel s’en est trouvé facilité et notre capacité à défendre, représenter et informer toujours mieux les collègues des enjeux en cours au sein de ces instances incontournables, s’est accrue.

TOUT CELA POUR QUE VOS REPRÉSENTANTS SNASUB-FSU SOIENT ENCORE PLUS EFFICACES !

 

Vous lirez ci-dessous notre déclaration préalable, qui portait essentiellement sur la question du blocage de nos salaires depuis maintenant 3 ans.
 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB-FSU à la CAPA des SAENES du vendredi 24 mai 2013   

Notre CAPA se déroule ce vendredi 24 mai alors que s’est enfin ouvert au ministère de la fonction publique la négociation relative aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations. Cette discussion revêt un caractère d’urgence avérée tant est grande parmi les personnels l’impatience de voir les salaires débloqués et de réelles perspectives de carrières offertes.
 

Malheureusement, les signaux envoyés par le gouvernement et ses ministres ne sont pas très encourageants. Le choix de politiques publiques qui s’inscrivent dans un cadre budgétaire marqué par l’austérité – même si le mot n’est pas prononcé – empêche de prendre en compte les justes revendications salariales des agents publics, de même qu’il semble décourager tout espoir de revalorisation substantielle de leurs carrières, avancements et promotions inclus.
 

Et ce n’est pas le projet de protocole sur les mesures catégorielles circulant à l’éducation nationale qui risque de changer la donne ! Les seules (très faibles) mesures envisagées ne concernent que les agents de catégorie C (soit à peine plus de 50% des personnels administratifs des ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur réunis) même s'il est vrai que leur rémunération et leur carrière relèvent du scandale permanent. Et pour la catégorie B, juste un replâtrage des échelons de début de carrière puisqu’ils sont désormais quasi identiques à ceux de la catégorie C !
 

Le SNASUB-FSU tient à dénoncer ici, avec force et détermination, le blocage de la valeur du point d’indice pour la troisième année consécutive maintenant. Nous ne pouvons accepter que les agents de la fonction publique continuent à faire les frais de la crise économique qui ne leur est pourtant pas imputable. La continuation de la politique de gel de nos traitements (part indiciaire et part indemnitaire) par l’actuel gouvernement, malgré l’alternance de mai et juin derniers, provoque une perte de pouvoir d’achat déjà significative, accentuant ainsi une dégradation des conditions de vie des salariés. Cela n’est pas acceptable !
 

Le SNASUB-FSU revendique en tout cas, POUR TOUS, le déblocage de la valeur du point d’indice fonction publique et sa revalorisation significative. Nous ne serons pas de ceux qui opposeront les catégories d’agents entre eux pour empêcher au final une revalorisation générale.
 

Cette situation inacceptable de blocage maintenu de nos rémunérations intervient pourtant dans un contexte où nos missions sont devenues plus difficiles à assumer, parce que plus complexes, et notamment percutées par les suppressions massives d’emplois administratifs de ces dernières années.


La loi de décentralisation de 2004 et l’intrusion récurrente voire forcenée des collectivités territoriales dans le fonctionnement quotidien des EPLE, la LOLF de 2009 et l’autonomie budgétaire des académies, la loi Libertés et responsabilités des universités ainsi que leur passage aux compétences élargies, les mutualisations et réorganisations de services imposées, les procédures d’évaluation et d’entretien professionnels… toutes ces mesures ont soumis les personnels à rude épreuve en général.
 

Le gouvernement précédent avait fait de la prime de fonctions et de résultats la pierre angulaire de sa politique de rémunération des cadres, qu’il avait étendue à la catégorie B : on voit bien aujourd’hui que la mise en place de cette indemnité ne saurait reconnaître à sa juste valeur l’investissement quotidien des personnels dans la mise en œuvre de nos services publics. Rien ne saurait remplacer un salaire indiciaire décent et un droit à une carrière reconnaissant régulièrement nos qualifications et compétences mises en œuvre, au quotidien. Rien ne saurait remplacer un salaire indiciaire progressant régulièrement garantissant ainsi notre pouvoir d’achat et permettant de préserver un niveau de pension décent au moment du départ en retraite.
 

Le SNASUB-FSU continuera à porter ces positions et revendications dans le cadre des discussions ministérielles, en toute indépendance syndicale, attaché qu’il est à la défense des intérêts matériels et moraux des personnels qu’il représente.

 

 Mouvement intra académique des SAENES 

 

Quelques éléments statistiques sur le mouvement intra 2013…


47 collègues avaient demandé une mutation intra cette année, dont 5 entrants dans notre académie au mouvement inter du mois de mars dernier. 5 demandes avaient reçu des avis hiérarchiques défavorables (au nom de la stabilité sur poste pendant 3 ans) et l'administration a accepté de revenir sur 3 d'entre eux après interventions de nos représentants.
 

31 collègues obtiennent leur mutation (28 dans le projet de mouvement initial) soit un taux de satisfaction de 66 %.


4 des 5 postes profilés sont pourvus (3 postes ECLAIR + 1 poste à l'IUT de l'AISNE à LAON).
Nous sommes encore une fois intervenus contre ces procédures profilées, imposées par la Loi relatives aux libertés des universités (LRU) dans l'enseignement supérieur et par la note ministérielle relative au dispositif ECLAIR pour les EPLE membres des réseaux ECLAIR.
 

A l’issue de la CAPA, 31 postes de SAENES restent vacants dans notre académie : 17 dans l’Aisne (13 en EPLE, 1 en CIO, 1 en circonscription IEN 1er degré, 2 à la DSDEN 02), 9 dans l’Oise (6 en EPLE, 2 à la DSDEN 60 et 1 PPr au CROUS), 5 dans la Somme (2 au rectorat et 3 en EPLE).


Sur ces postes restés vacants, l’autorité académique recrutera et affectera : 3 SAENES issus du concours externe, 3 du concours interne, 8 de la liste d’aptitude, 3 travailleurs handicapés "BOE" et 4 au titre des recrutements réservés "Loi Sauvadet", soit 21 collègues au total.

 

A l’issue de la CAPA, les collègues (par ordre décroissant de barème) dont les noms suivent obtiennent leur mutation pour l’affectation suivante :

Florence FOUGERAY

Collège Jacques Prévert de NOUVION 80

GM = sur gestion matérielle

Benjamin IGNACE

Rectorat d'AMIENS 80

FA = sur fonction administrative

Olivier EBERTZHEIM

Collège Sagebien d'AMIENS 80

NG = sur fonction de non gestionnaire

Sophie CARBONNIER

Collège des Fontaines de POIX DE PICARDIE 80

GM = sur gestion matérielle

Isabelle NOVIOT

Collège Louis Bouland de COULOISY 60

GM = sur gestion matérielle

Véronique TURCI

Collège Saint Just de SOISSONS 02

GM = sur gestion matérielle

Véronique LUCAS

Lycée de l'Authie de DOULLENS 80

NG = sur fonction de non gestionnaire

Christelle HERLIDO

Lycée Louis Thuillier d'AMIENS 80

FA = sur fonction administrative

Christine LEMEREZ

Collège Jules Ferry de ROZOY S/ SERRE 02

GM = sur gestion matérielle

Emilie LECURU

LT Léonard de Vinci de SOISSONS 02

FA = sur fonction administrative

Muriel BONTANT

Collège Eugène Lefebvre de CORBIE 80

GM = sur gestion matérielle

Laurence BISPO

LGT Paul Langevin de BEAUVAIS 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Laetitia BIOMEZ

Rectorat d'AMIENS 80

FA = sur fonction administrative

Sabine DEBEUGNY

Circonscription du 1er degré AMIENS 1 80

FA = sur fonction administrative

Martine VOIRIN

LGT Pierre-Mendès-France de PERONNE 80

NG = sur fonction de non gestionnaire

Gilles SWATEK

LGT Marie Curie de NOGENT S/ OISE 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Lydie DAVESNE

LP Arthur Rimbaud de RIBECOURT DRESLINCOURT 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Marianne LEFEVRE

Circonscription du 1er degré de LAON OUEST 02

FA = sur fonction administrative

Jocelyne TAFIANI

LP Julie Daubié de LAON 02

FA = sur fonction administrative

Valérie THIERRY

LP Jean-Baptiste Corot de BEAUVAIS 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Claire VASSE

Collège César Franck d'AMIENS 80

NG = sur fonction de non gestionnaire

Céline MERCADIER

Collège Anatole France de MONTATAIRE 60

GM = sur gestion matérielle

Carole GONDRON

UPJV - IUT de l'AISNE de LAON 02

FA = sur fonction administrative

François LEGENDRE

Rectorat d'AMIENS 80

FA = sur fonction administrative

Xavier DE JODAR

LGT Gérard De Nerval de SOISSONS 02

FA = sur fonction administrative

Muriel CERF

LGT Marie Curie de NOGENT S/ OISE 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Nadia CANGEMI

Collège du Thelle de MERU 60

NG = sur fonction de non gestionnaire

Ounissa SEDIKI

LGT Jules Uhry de CREIL 60

FA = sur fonction administrative

Françoise CAURIER

Collège des Bourgognes de CHANTILLY 60

FA = sur fonction administrative

Magali BUNEL

DSDEN de BEAUVAIS 60

FA = sur fonction administrative

Céline CROISIC

Circonscription du 1er degré de MERU 60

FA = sur fonction administrative

 

Comme tous les ans, les collègues directement concernés ont été prévenus par téléphone, par courriel ou par courrier individuel à l'issue de la commission. Pour tout renseignement complémentaire, ayez le bon réflexe : contactez-nous !

Pour les commissaires paritaires académiques SAENES du SNASUB-FSU Amiens :


Nathalie Vigreux, Delphine Le Gonidec, Philippe Lalouette, Josiane Berganzoni, Danielle Willaume,  et Frédérique Brugevin

Votre correspondant : philippe.lalouette@ac-amiens.fr
 

 

 Compte-rendu de la CAPA des ADJAENES du lundi 27 mai 2013

 Ordre du jour  

 

- Mouvement intra académique des ADJAENES
 

La commission administrative paritaire académique était présidée par Madame BERTOUX, DRRH et Secrétaire Générale Adjointe de l'académie.

Elle était entourée de Madame Christine LEROY, Chef de la DPAE par intérim, elle-même accompagnée de Mesdames GERARD et LERICHE,
Pour la parité Administrative
de
Madame DECOLASSE, Secrétaire générale de la DSDEN de l'Oise
Madame HOLLEVILLE, DRH du CROUS
Monsieur ROBINET, Principal
Monsieur RIFFIOD, Principal
Pour la représentation syndicale
de Anne-Marie DAMIS, Daniel HENNEQUIN, Corinne RIBARD et Séverine MARTIN pour le SNASUB/FSU
de Joceline GRENARD pour A&I UNSA

Le quorum était atteint, la commission s’est déroulée de 14 h 40 à 15h 30.

 

Daniel HENNEQUIN a lu la déclaration préalable suivante, pour les commissaires paritaires ADJAENES du SNASUB/FSU :
 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB/FSU à la CAPA des ADJAENES du lundi 27 mai 2013   

Notre CAPA se déroule ce lundi 27 mai alors que s’est enfin ouvert au ministère de la fonction publique la négociation relative aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations.

Cette discussion revêt un caractère d’urgence avérée tant est grande parmi les personnels l’impatience de voir les salaires débloqués et de réelles perspectives de carrières offertes.

Malheureusement, les signaux envoyés par le gouvernement et ses ministres ne sont pas très encourageants. Le choix de politiques publiques qui s’inscrivent dans un cadre budgétaire marqué par l’austérité - même si le mot n’est pas prononcé - empêche de prendre en compte les justes revendications salariales des agents publics, de même qu’il semble décourager tout espoir de revalorisation substantielle de leurs carrières, avancements et promotions inclus.

Et ce n’est pas le projet de protocole sur les mesures catégorielles circulant à l’éducation nationale qui risque de changer la donne !

Après avoir "claironné" (à juste titre) qu'il fallait revaloriser les agents de catégorie C (dont les salaires sont percutés par la hausse régulière du SMIC à chaque revalorisation réglementaire), la faiblesse de la proposition ministérielle montre à quel point la démarche s'inscrit dans le carcan de l'austérité et tourne le dos à tout effort sérieux de restructuration de la grille, même limité à la catégorie C.

De + 27,02 euros nets en début de grille jusqu'à + 30 euros environ en fin de carrière des échelles 3 et 4 (la fin de carrière des échelles 5 et 6 ne bouge pas !), les mesures envisagées sont dramatiquement faibles. Elles ne permettent en rien d'en finir avec les bas salaires dans la fonction publique.
Elles aggravent le tassement de la grille et ne permettent surtout pas de reconstruire les carrières des agents de catégorie C, alors qu'ils exercent le plus souvent des missions supérieures à leur statut !

A l'opposé d'une telle politique, le SNASUB/FSU formule des exigences ambitieuses pour les personnels de catégorie C (comme par ailleurs pour tous les personnels) :

1. Nous exigeons à la fois de nouvelles perspectives de carrières, sérieusement revalorisées, pour en finir avec la faiblesse des salaires.
2. Nous exigeons également un plan pluriannuel de requalification des emplois et des personnels, permettant à tous ceux qui assurent des missions supérieures à leur statut d'accéder enfin à la catégorie B.


Il ne pourra y avoir de réelles améliorations pour les personnels de catégorie C, porteuses de reconnaissance professionnelle notamment, sans que les deux aspects du problème ne soient traités.

Nous sommes d'emblée favorables à la réduction du nombre de grades pour les corps de la catégorie C. Ceux-ci fonctionnent comme autant d'obstacles à la progression indiciaire puisqu'il n'est malheureusement pas rare pour les personnels concernés d'attendre un avancement de grade pour reprendre une progression dans la carrière.

Nous proposons, dans un premier temps, de fusionner les grades existant, par la suppression des échelles 3 et 4, pour aboutir à 2 grades dont le nombre d'échelons significativement revalorisés serait augmenté : un grade qui permettrait de maintenir l'accès à la fonction publique aux citoyens non diplômés (en échelle 5) et un grade supérieur qui rendrait possible une vraie carrière en catégorie C (en échelle 6), précédant une requalification en catégorie B.

Voilà, de notre point de vue ce qui permettrait d'en finir avec le scandale permanent que constitue la question des carrières et des salaires dans la catégorie C en général et dans le corps des Adjoints administratifs en particulier.

Voilà les revendications de revalorisation des agents de catégorie C que nous porterons dans les discussions au plus haut niveau, en toute indépendance syndicale.

 

 Mouvement intra académique des ADJAENES 

 

37 demandes de mutations dans l'académie d'Amiens (36 dans le projet de mouvement initial) ont été satisfaites sur 67 :

21 sur le vœu n° 1

 7 sur le vœu n° 2

 3 sur le vœu n° 3

 1 sur le vœu n°4

 2 sur le vœu n° 5

 2 sur le vœu n° 6

 

31 demandes d’entrées dans l’académie d'Amiens ont été recensées pour 2 possibilités d’accueil cette année au titre du mouvement inter académique.

 

Plusieurs demandes avaient reçu des avis hiérarchiques défavorables (au nom de la stabilité sur poste pendant 3 ans notamment) et l'administration a accepté de revenir sur 2 d'entre eux après interventions de nos représentants.

 

A l’issue de la CAPA, les collègues (par ordre décroissant de barème) dont les noms suivent obtiennent leur mutation pour l’affectation suivante :

Patrice JACQUEMIN

Lycée Professionnel de HAM

Evelyne FLAHAUT

Lycée De L'Authie à DOULLENS

Sebastien ROGIEZ

Rectorat d'AMIENS

Chloée CAILLOT

Collège de BORNEL

 Valérie MARMOTTIN

Collège Anatole France de MONTATAIRE

Sophie DUPLAN-DOVERGNE

Collège Millevoye à ABBEVILLE

Sandra VAUDEVIRE

Collège Jean Moulin à SAINT-QUENTIN

Dominique CHRISTY

Collège Auguste Janvier à AMIENS

Jannick LENOIS

Collège Jean Baptiste Pellerin à BEAUVAIS

Christine QUEVAL

Lycée Edouard Gand à AMIENS

Christine BAUDRY

Collège Louise Michel à ROYE

Erika BOIVIN

Lycée Edouard Branly à AMIENS

Christèle TIMBERT

Lycée Louis Thuillier à AMIENS

Viviane LEMAIRE

Collège Arthur Rimbaud à AMIENS

Evelyne CLOUX

Collège de LA CAPELLE

Dany BEGARD

DSDEN de l’Aisne à LAON

Valérie LAUNAY

Collège George Sand à BEAUVAIS

Alain CORNILLAUX

Collège Jules Verne à LACROIX-ST-OUEN

Myriam DELACROIX

Lycée Louis Thuillier à AMIENS

Anne DUFRESNE

CROUS d'AMIENS

Carole PRUVOST

Lycée Jean Baptiste Delambre à AMIENS

Danièle QUARRE

Collège Gérard De Nerval à CREPY-EN-VALOIS

MUR Marie-Laure

Cuis. Lycée Condorcet à SAINT-QUENTIN

Séverine MARTIN

Lycée Gay Lussac à CHAUNY

Isabelle DEGUISE

CIO de NOYON

Maryline DEROUSSENT

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Marie-Josèphe BEAUFORT

Rectorat d'AMIENS

Sandrine ETIENNE

IEN SOISSONS 1

Céline PARPAILLON

Lycée Cassini à CLERMONT

Caroline DANEZ

Collège Eugene Lefebvre à CORBIE

Viviane DEBRAY

Rectorat d'AMIENS

Brigitte BERNARD

Postes liés Lycée Jean Monnet de CREPY-EN-VALOIS et Collège Jean de la Fontaine à CREPY-EN-VALOIS

Claire GILLET-DELATTRE

Collège Claude Debussy à MARGNY-LES-COMPIEGNE

Typhaine PINGARD

Rectorat d'AMIENS

Laurence GARIN DAVET

Collège Pierre et Marie Curie à BRAINE

Ginette DANNIEL

Collège Joliot Curie à TERGNIER

Lydie VAILLANT

Rectorat d'AMIENS

 

A l’issue de la CAPA :


  2 postes sont restés vacants dans l’Aisne
26 postes (1 en CIO et 25 en EPLE) sont restés vacants dans l’Oise
  7 postes (4 au rectorat, 1 au CROUS, 1 en IEN et 1 en EPLE) sont restés vacants dans la Somme

En tout état de cause, nombre de supports d'ADJAENES devront être trouvés :


61 postes au titre de la Loi Sauvadet (titularisation de nos collègues ANT)
13 postes pour le recrutement par concours interne d’ADJAENES
  2 postes (1 dans la Somme et 1 dans l’Oise) au titre des BOE

 

Par ailleurs, certaines affectations vont être libérées par les collègues admis au concours 2013 de SAENES ou promus SAENES par voie de liste d'aptitude
 

Le SNASUB/FSU suivra avec grande attention "la queue" de ce mouvement.
 

Comme tous les ans, les collègues directement concernés ont été prévenus par téléphone, par courriel ou par courrier individuel à l'issue de la commission. Pour tout renseignement complémentaire, ayez le bon réflexe : contactez-nous !

Les commissaires paritaires académiques SAENES du SNASUB-FSU Amiens :

 

Anne-Marie DAMIS, Daniel HENNEQUIN, Corinne RIBARD et Séverine MARTIN

 

Vous pouvez bien sûr nous contacter pour toute information complémentaire vous concernant au siège du SNASUB/FSU 

au 03.22.72.95.02 ou par courriel à snasub.amiens@orange.fr ou à gueant.bernard@yahoo.fr

 

 Compte-rendu de la CAPA des ATRF du mardi 4 juin 2013

 Ordre du jour  

 

- Titularisation
- Intégration
- Détachement
- Mouvement intra académique des ATRF
 

La commission s’est déroulée de 10h55 à 12h05

La commission administrative paritaire académique était présidée par Madame FRANCHI, Secrétaire Générale Adjointe de l'académie.

Elle était entourée de Madame Christine LEROY, Chef de la DPAE par intérim, elle-même accompagnée de Mesdames Cathy FERNANDEZ et Stéphanie BARBIER,
Pour la parité Administrative
de
Laurent ANNE, Directeur général des services de l’UPJV
Georges ROQUEPLAN, Directeur général de l’UTC
Danièle LIEFFROY Chef de la DI
Fabrice DECLE Chef de la DEPP
Richard RIFFIOD, Principal
Michel SARNIGUET, Agent comptable


Pour la représentation syndicale

de

Michèle DEFERT et Nabila TERCHANI pour le SNASUB/FSU
Sylvie FORTIN pour le SNUACTE/FSU

Des collègues du SNPTES /UNSA siégeaient également.

 

Michèle DEFERT a lu la déclaration préalable suivante, pour les commissaires paritaires ATRF du SNASUB/FSU :

 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB/FSU à la CAPA des ATRF du mardi 4 juin 2013   

Notre CAPA se déroule ce mardi 4 juin alors que s’est enfin ouverte au ministère de la fonction publique la négociation relative aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations.
Cette discussion revêt un caractère d’urgence avérée tant est grande parmi les personnels l’impatience de voir les salaires débloqués et de réelles perspectives de carrières offertes.

Malheureusement, les signaux envoyés par le gouvernement et ses ministres ne sont pas très encourageants. Le choix de politiques publiques qui s’inscrivent dans un cadre budgétaire marqué par l’austérité - même si le mot n’est pas prononcé - empêche de prendre en compte les justes revendications salariales des agents publics, de même qu’il semble décourager tout espoir de revalorisation substantielle de leurs carrières, avancements et promotions inclus.

Et ce n’est pas le projet de protocole sur les mesures catégorielles circulant à l’éducation nationale qui risque de changer la donne !

Après avoir "claironné" (à juste titre) qu'il fallait revaloriser les agents de catégorie C (dont les salaires sont percutés par la hausse régulière du SMIC à chaque revalorisation réglementaire), la faiblesse de la proposition ministérielle montre à quel point la démarche s'inscrit dans le carcan de l'austérité et tourne le dos à tout effort sérieux de restructuration de la grille, même limité à la catégorie C.

De + 27,02 euros nets en début de grille jusqu'à + 30 euros environ en fin de carrière des échelles 3 et 4 (la fin de carrière des échelles 5 et 6 ne bouge pas !), les mesures envisagées sont dramatiquement faibles. Elles ne permettent en rien d'en finir avec les bas salaires dans la fonction publique.
Elles aggravent le tassement de la grille et ne permettent surtout pas de reconstruire les carrières des agents de catégorie C, alors qu'ils exercent le plus souvent des missions supérieures à leur statut !

A l'opposé d'une telle politique, le SNASUB/FSU formule des exigences ambitieuses pour les personnels de catégorie C (comme par ailleurs pour tous les personnels) :

1. Nous exigeons à la fois de nouvelles perspectives de carrières, sérieusement revalorisées, pour en finir avec la faiblesse des salaires.
2. Nous exigeons également un plan pluriannuel de requalification des emplois et des personnels, permettant à tous ceux qui assurent des missions supérieures à leur statut d'accéder enfin à la catégorie B.

Il ne pourra y avoir de réelles améliorations pour les personnels de catégorie C, porteuses de reconnaissance professionnelle notamment, sans que les deux aspects du problème ne soient traités.

Nous sommes d'emblée favorables à la réduction du nombre de grades pour les corps de la catégorie C. Ceux-ci fonctionnent comme autant d'obstacles à la progression indiciaire puisqu'il n'est malheureusement pas rare pour les personnels concernés d'attendre un avancement de grade pour reprendre une progression dans la carrière.

Nous proposons, dans un premier temps, de fusionner les grades existant, par la suppression des échelles 3 et 4, pour aboutir à 2 grades dont le nombre d'échelons significativement revalorisés serait augmenté : un grade qui permettrait de maintenir l'accès à la fonction publique aux citoyens non diplômés (en échelle 5) et un grade supérieur qui rendrait possible une vraie carrière en catégorie C (en échelle 6), précédant une requalification en catégorie B.

Voilà, de notre point de vue ce qui permettrait d'en finir avec le scandale permanent que constitue la question des carrières et des salaires dans la catégorie C en général et dans le corps des Adjoints Techniques de Recherche et de Formation en particulier.

Voilà les revendications de revalorisation des agents de catégorie C que nous porterons dans les discussions au plus haut niveau, en toute indépendance syndicale.

Ces dernières semaines, la direction générale des ressources humaines des ministères de l'éducation nationale (MEN) et de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR) a œuvré pour finaliser l'application du décret aux agents publics des filières BIATSS, dont celles des administratifs, des ITRF et des bibliothèques.

La grande nouveauté réside dans le fait que les personnels ITRF sont intégrés dans cette procédure. L'entretien professionnel devient annuel. L'entretien professionnel va générer un surcroit de travail pour l'agent et le supérieur hiérarchique, non seulement pour son temps de déroulement mais aussi pour le temps de préparation que chacun y consacrera, vu son caractère obligatoire.
Pour notre filière, le compte rendu d'entretien constituera sans doute un document supplémentaire dans le dossier déjà épais devant remonter en commission administrative paritaire. Tout ce temps de travail détourne du service public pour satisfaire a une idéologie de la “performance” individuelle désuète et destructrice, cela n’est ni raisonnable ni acceptable !

Le SNASUB‐FSU maintient sa revendication d’abrogation du décret n° 2010‐888 et de sa procédure d’évaluation (entretien annuel et compte‐rendu) connectée à des enjeux de carrières décisifs pour les collègues.


Nous n’acceptons pas la mise en concurrence des personnels entre eux.
Nous refusons tout dispositif qui vise à gérer nos carrières à la carotte et au bâton.
 

 Titularisations dans le corps des ATRF

La CAPA a émis un avis favorable pour la titularisation dans le corps des ATRF des collègues dont les noms suivent :

Alain BENBRAHIM

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Bruno LANCIAL

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Pour les BAP A et B (ex filière laboratoire)

Emilie FORMEL

Lycée Marie Curie de NOGENT SUR OISE

Gérard BASTIEN

Lycée Marie Curie de NOGENT SUR OISE

Claudine FICHEL

Lycée Pierre Méchain à LAON

Bernadette MERELLE

Lycée Marie Curie de NOGENT SUR OISE

avec effet au 1er septembre 2013

 

Jérémy HORDE, de l'Université de Picardie Jules Verne à AMIENS, devrait être titularisé à la session d'automne, la CPE ne s'étant pas encore réunie sur ce point.

 

 Intégration dans le corps des ATRF

 

La CAPA a émis un avis favorable pour l'intégration dans le corps des ATRF de la collègue dont le nom suit :

Valérie LEQUEUX

Université de Technologie de COMPIEGNE

avec effet au 1er septembre 2013

 

 Détachement dans le corps des ATRF

 

La CAPA a émis un avis favorable pour le détachement de la collègue dont le nom suit :

Christelle BORNE

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

avec effet au 1er septembre 2013

 

 Mouvement intra académique des ATRF 

 

Mouvement intra-académique 2013 des adjoints techniques de recherche et de formation (ATRF)
Circulaire académique FB/FL n° 13-035 du 6 mars 2013

Barème de mutation des adjoints techniques de recherche et de formation (ATRF)


A l’issue de la CAPA, les collègues (par ordre décroissant de barème) dont les noms suivent obtiennent leur mutation pour l’affectation suivante :

Pascal TAVENETAT

Lycée Léonard De Vinci à SOISSONS

Roland ABADIE

Collège de PONT SAINTE MAXENCE

Ghislain DELUME

Lycée Charles De Gaulle à COMPIEGNE

Laurent PREVOST

Lycée Louis Thuillier à AMIENS

 


Les commissaires paritaires académiques du SNASUB/FSU Amiens, élus pour le corps des Adjoints techniques de recherche et de formation : Michèle DEFERT et Nabila TERCHANI

 

 

Comme tous les ans, les collègues directement concernés ont été prévenus par téléphone ou par courrier individuel à l'issue de la commission.

 

Les collègues qui souhaitent des renseignements complémentaires peuvent nous contacter :

Au local syndical du SNASUB/FSU à Amiens : snasub.amiens@orange.fr ou au 03 22 72 95 02
Auprès de Michèle DEFERT : michele.defert@u-picardie.fr ou au 03 22 82 77 30

Les résultats relatifs aux mouvements diffusés présenteront un caractère définitif après notification de l’arrêté de mutation.

 

LES DEMANDES DE RÉVISION D’AFFECTATION
L’attention des candidats à une mutation est appelée sur les points suivants :
- l’acceptation d’une mutation ne peut être conditionnée par l’octroi d’un temps partiel ou d’une cessation progressive d’activité ;
- les refus de mutation ne sont pas admis, sauf dans le cas où l’agent a présenté une demande de mutation conditionnelle qui n’a pu être réalisée.

Toutefois, des demandes de révision d’affectation ou de refus de mutation pourront être prises en compte dès lors qu’elles relèveront de l’un des motifs suivants :
- décès du conjoint ou d’un enfant ;
- perte d’emploi du conjoint ;
- mutation imprévisible et imposée du conjoint ;
- situation médicale aggravée.
Les pièces justificatives devront être dans tous les cas fournies à l’appui de la demande.

 Commissions Administratives Paritaires Académiques 2013   Suite...

 

Avancement 2013 des personnels administratifs de catégorie A, B et C
Circulaire académique DPAE 3 - FG/FL n°13-091 du 10 avril 2013

Barèmes d'avancement des personnels administratifs

 

 Compte-rendu de la CAPA des SAENES du vendredi 14 juin 2013

 Ordre du jour  

 

- Les titularisations dans le corps des SAENES
- Les reclassements professionnels

- Les demandes de détachement
- Les tableaux annuels d’avancement en classes supérieure et exceptionnelle
- La liste d’aptitude d’accès au corps

 

La commission administrative paritaire académique était présidée par Valérie BERTOUX, Secrétaire Générale de l'académie Adjointe et DRRH, assistée de Mme LEROY, chef de la DPAE par intérim, et de Mesdames GERARD et DUMARTIN, de la DPAE également.

La parité administrative était complétée par Mesdames FERET et VANDENBERGHE et par Monsieur RIFFIOD.

Les commissaires paritaires académiques du SNASUB-FSU étaient présents : Frédérique BRUGEVIN, Claudie BULVESTRE, Danièle WILLAUME, Nathalie VIGREUX, Arnaud BEVILACQUA et Philippe LALOUETTE.
Les représentants d’A&I-UNSA étaient absents.

 

Le SNASUB-FSU a donné lecture à la déclaration suivante :
 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB-FSU à la CAPA des SAENES du vendredi 14 juin 2013   

Notre CAPA a pour ordre du jour principal l’avancement au choix des personnels SAENES ainsi que les promotions dans notre corps des personnels adjoints administratifs de l’académie. Elle se déroule alors qu’ont lieu en ce moment des discussions très importantes, au ministère de la fonction publique, discussions qui intéressent tous les personnels administratifs, qu’elles que soient leur catégorie.

Il faut en finir avec le gel des salaires des fonctionnaires !

Même si le SNASUB-FSU n’a eu de cesse de dénoncer depuis de nombreuses années maintenant le scandale permanent des conditions de rémunération et de carrière des personnels de catégorie C, nous ne pouvons être cependant d’accord avec la politique gouvernementale de blocage des salaires de tous les agents publics en général, des personnels de catégorie B en particulier. En agissant ainsi, le gouvernement oppose de fait les agents des différentes catégories, souhaitant sans doute prévenir toute solidarité inter-catégorielle qui pourrait déboucher sur l’expression d’un ras-le-bol général sur le dossier salarial ou sur celui, à venir, des retraites.

Il faut ouvrir des discussions sur les salaires et les carrières des agents de catégorie B !

Les propositions ministérielles relatives à la catégorie C auront cela dit des répercussions sur les rémunérations de catégorie B tant les débuts de carrières sont très proches (- de 10 points d’indices nouveau majoré). Cela démontre toute l’urgence à reconstruire TOUTES les grilles de rémunérations et à revoir notamment celle des secrétaires administratifs. Le nouvel espace statutaire mis en œuvre il y a pourtant peu de temps, associé à la mise en place de la prime de fonctions et de résultats (PFR) ne traduit toujours pas sur le plan salarial une reconnaissance professionnelle à la hauteur de nos missions et qualifications. A fortiori dans un contexte où celles-ci se sont densifiées et complexifiées.

Pour des mesures d’avancement accélérées en catégorie B !

Les conditions d’avancement de grade dans le corps des SAENES sont tellement lentes et nous voulons dénoncer ici les trop faibles possibilités offertes aux collègues. 12 possibilités pour l’accès au choix en 2013 à la classe supérieure, pour 230 promouvables, dont près de 60% ont reçu un avis hiérarchique exceptionnel, c’est trop peu ! 6 possibilités pour la classe exceptionnelle, pour 94 promouvables dont 68% environ ont reçu un avis exceptionnel, c’est également insuffisamment. Et tout cela, répétons-le encore une fois, alors que la valeur du point d’indice fonction publique est bloqué depuis 3 ans ! Cela n’est pas acceptable, il faut que le ministère accepte d’ouvrir des négociations sur cette question aussi, sans tarder !

Il faut requalifier les emplois et les personnels adjoints administratifs en catégorie B.

Nous l’avons dit plus haut, des discussions sur la revalorisation des carrières de catégorie C ont cours actuellement. La reconstruction de la grille est en chantier, avec quelques gains indiciaires qui se profilent. C’est dans ce contexte que les commissaires paritaires SAENES du SNASUB-FSU tiennent à rappeler ici leur exigence d’un plan pluriannuel de requalification des emplois et des personnels adjoints administratifs. Nous verront bien que les 8 possibilités de recrutement dans notre corps (pour 110 candidatures dont 76% d’avis exceptionnel) offertes aux collègues adjoints sont loin d’être suffisantes pour permettre d’engager dans l’académie des mesures qui reconnaissent à leur juste niveau de statut l’investissement professionnel quotidien des adjoints administratifs.

Il faut un plan national pour cela et il faudra sans doute l’imposer !

 

  Les titularisations dans le corps des SAENES 

Les collègues dont les noms suivent seront titularisés dans le corps des SAENES, au grade de classe normale, au 1er septembre 2013 :

 

Célia BIGOT

Lycée Pierre de la Ramée à SAINT QUENTIN

Maryvonne BISTER

Circonscription 1er degré AIS à LAON

Ludovic BURET

Collège Guy Mareschal à AMIENS

Ambroise BURILLON

Lycée Henri Martin à SAINT QUENTIN

Cécilia COUSSART

 DRJSCS à AMIENS

Sylvie DE ROSE

Collège de BEAUCAMPS LE VIEUX

Cathy FERNANDEZ

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Yolaine LOUCHET

Collège Françoise Dolto à LAMORLAYE

Christophe MERCIER

Lycée Robert de Luzarches à AMIENS

Elodie PILIPZUK

Lycée Jean Rostand à CHANTILLY

Nacira SAKHRI

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

 

Les collègues dont les noms suivent seront titularisés dans le corps des SAENES, au grade de classe supérieure, au 1er septembre 2013 :

 

Karine GALHARDO

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Lucile HERMITTE

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

 

  Les reclassements professionnels 

Les collègues concerné(e)s peuvent nous contacter :

philippe.lalouette@ac-amiens.fr

 

  Les demandes de détachement 

Le ministère de l’éducation nationale n’autorise pas cette année l’accueil dans notre administration de personnels par la voie du détachement. L’application de la Loi Sauvadet nécessite de mobiliser les postes vacants pour affecter les lauréats des recrutements réservés et la réaffectation des collègues recrutés en CDI.

 

  Les tableaux annuels d’avancement de grade 

Rappel des barèmes
 

Pour l’accès au grade de classe supérieure : notre académie disposait de 12 possibilités d’avancement pour 230 collègues promouvables dont 138 avaient reçu un avis hiérarchique exceptionnel (soit 60% environ), 88 un avis hiérarchique favorable et 2 un avis hiérarchique défavorable (2 collègues n’avaient pas reçu d’avis compte-tenu de leur position en CLM ou CLD).
Nous avons souligné dans notre déclaration préalable la faiblesse des possibilités d’avancement destinées au tableau annuel.
Nous avons proposé à l’administration d’ajouter 5 points au barème (valables 5 ans) pour les collègues admissibles à l’examen professionnel ou au concours interne d’accès à la classe supérieure, disposition prévue dans le barème d’accès à la classe exceptionnelle.

La proposition est mise à l’étude. Elle ne modifie en rien le barème appliqué cette année.
Nous avons fait corriger quelques barèmes de collègues qui nous avaient adressés une fiche de suivi syndical, après réexamen de leur situation.


La CAPA a émis un avis favorable pour l’accès au grade de classe supérieure des collègues dont les noms suivent, avec effet au 1er septembre 2013 :

Isabelle RENAUD

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Christine VALISSANT

DDCS 02 de LAON

Jean-Pierre HERMAN

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Alain HORVILLE

Collège du Marquenterre à RUE

Stéphane SAHLI

Lycée Paul Langevin à BEAUVAIS

Maryline LEMIEL

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Bérengère BARANOWSKI

Lycée Jean Rostand à CHANTILLY

Catherine DELAITRE

LP Robert Desnos à CREPY EN VALOIS

Frédérique BRUGEVIN

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Françoise MALLET

Université de technologie de COMPIEGNE

Stéphane DUVAL

CIO NORD à AMIENS

Isabelle HADJI

Collège Charlemagne à LAON

 

Pour l’accès au grade de classe exceptionnelle : notre académie disposait de 6 possibilités d’avancement pour 94 agents promouvables, dont 63 avaient reçu un avis exceptionnel, 29 un avis favorable (1 collègue en CLM ou CLD n’avait pas d’avis).
 

La CAPA a émis un avis favorable pour l’accès au grade de classe exceptionnelle des collègues dont les noms suivent, avec effet au 1er septembre 2013 :

Catherine JOURDAIN

Collège de Ponthieu à ABBEVILLE

Martine MAZURIER

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Sylvie CORROENNE

Collège Philéas Lebesgue à MARSEILLE EN BEAUVAISIS

Marie-José ROELENS

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Hervé SAUVAGE

Collège Suzanne Deutsch de la Meurthe à MOY DE L’AISNE

Martine AMIOT

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

 

 Liste d’aptitude d'accès au corps des SAENES 

Rappel du barème

 

Notre académie disposait cette année de 8 possibilités de recrutement par voie de liste d’aptitude. 110 agents avaient candidaté, 84 bénéficiaient d’un avis exceptionnel (76%), 26 d’un avis favorable.
 

L’administration avait modifié cette année le document de recueil des avis hiérarchiques (la page « avis global » du dossier de candidature). Les supérieurs hiérarchiques avaient le choix entre l’avis exceptionnel, l’avis favorable et l’avis défavorable. De ce fait, obtenir un avis exceptionnel devenait une condition indispensable (mais pas suffisante) pour figurer sur la liste d’aptitude.
 

Le SNASUB-FSU a indiqué, comme tous les ans, que le recrutement dans le corps des SAENES par voie de liste d’aptitude devait être l’occasion de requalifier les emplois et les personnels de catégorie C qui exercent depuis des lustres des missions qui relèvent de la catégorie B. Que cette requalification constituait la moindre des choses pour qui souhaitait enfin reconnaitre l’engagement quotidien des personnels adjoints administratifs, quels que soient leur lieu d’exercice, dans le fonctionnement général de nos services publics. Nous réclamons d’ailleurs, actuellement à nos ministres (cf notre déclaration préalable ci-dessus) un plan massif de requalification des emplois de catégorie C vers la catégorie B pour prendre largement en compte cette situation.
 

De ce point de vue, nous avons contesté les décisions prises par les directions des établissements d’enseignement supérieur de ne pas tenir compte des éléments du barème académique dans la remontée au rectorat de leur(s) proposition(s). Et, par conséquent, réintroduit dans notre liste initiale nombre de collègues exerçant dans l’enseignement supérieur (mais écartés par leur direction), au titre de leur avis hiérarchique exceptionnel et du barème académique de départage. Nous avons d’ailleurs demandé à Madame BERTOUX d’adresser, au nom du recteur, un courrier aux présidents d’universités leur communiquant officiellement les barèmes en vigueur pour les listes d’aptitude ADENES et SAENES. Et nos délégués du personnel exigeront, pour préparer correctement les commissions paritaires d’établissement (CPE), des documents de travail qui indiquent les éléments du barème académique pour chaque collègue candidat.

 

Pour information, nos listes principale et complémentaire proposées en séance, départageant les avis hiérarchiques exceptionnels à l’aide du barème académique :

Liste principale proposée par le SNASUB-FSU :

Cendrine GAULTIER

LP des Jacobins à BEAUVAIS

Evelyne ALEME

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Maria TREFCON

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Chantal COCHARD

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Christine PRUDHOMMEAUX

Collège Colbert Quentin de NOUVION EN THIERACHE

Brigitte GOBERT

Lycée Paul Langevin de BEAUVAIS

Anne-Marie BENARD

DSDEN de l'Aisne à LAON

Cathy MONTIGNY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Liste complémentaire proposée par le SNASUB-FSU :

Nadine HOUILLIER-BRULE

Collège de NANTEUIL LE HAUDOIN

Isabelle GOBEAUX

LP de LA FERE

Florence GEOFFROY

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Sylvie BARBEY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Lydie DELETTRE

Université de Technologie de COMPIEGNE

Chantal DUMARTIN

Rectorat de l’académie d’AMIENS

Carole VIDAL

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Muriel BOUTEILLE

LP Charles De Bovelles de NOYON

 

L’administration a également présenté une liste de candidats retenus. Puis, la discussion s’est engagée, pour déboucher au final par les listes principale et complémentaire suivantes :
 

Liste principale telle qu’arrêtée par l’administration à l’issue la discussion en CAPA

Christine PRUDHOMMEAUX

Collège Colbert Quentin de NOUVION EN THIERACHE

Anne-Marie BENARD

DSDEN de l'Aisne à LAON

Nadine HOUILLIER-BRULE

Collège de NANTEUIL LE HAUDOIN

Brigitte GOBERT

Lycée Paul Langevin de BEAUVAIS

Isabelle GOBEAUX

LP de LA FERE

Florence GEOFFROY

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Sylvie BARBEY

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

Muriel BOUTEILLE

LP Charles de Bovelles à NOYON

Liste complémentaire telle qu’arrêtée par l’administration à l’issue de la discussion en CAPA

Aline BIMBAUD

CRDP d’AMIENS

Elisabeth TRAEN

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

Marie-Christine LANGUEPIN

Collège Jean-Baptiste Pellerin à BEAUVAIS

Catherine LOUVEL

CIO de FRIVILLE-ESCARBOTIN

Les collègues concerné(e)s seront promu(e)s au 1er septembre 2013

Nous tenons à préciser que la liste complémentaire n’a pas d’effet mémoire d’une CAPA à une autre, compte tenu de l’évolution du nombre des promouvables et du caractère volontaire des candidatures.

Compte tenu de la date de CAPA, qui s’est donc tenue un vendredi, veille de week-end comme chacun sait, les collègues directement concerné(e)s seront prévenu(e)s par téléphone, courriel ou par courrier postal dans les heures et jours qui viennent.

Pour vos commissaires paritaires SAENES du SNASUB-FSU,
Frédérique BRUGEVIN, Claudie BULVESTRE, Danièle WILLAUME, Nathalie VIGREUX, Arnaud BEVILACQUA et Philippe LALOUETTE


Pour tout renseignement complémentaire :
votre correspondant SAENES : philippe.lalouette@ac-amiens.fr

 

 

 

 Compte-rendu de la CAPA des ADJAENES du lundi 24 juin 2013

 Ordre du jour  

 

- Titularisations
- Intégration
- Avancements de grades

- Avancement à l'échelon spécial de l'échelle 6
- Fin du mouvement intra académique des ADJAENES
 

La CAPA était présidée par Madame BERTOUX, DRRH et Secrétaire Générale Adjointe d'académie
Elle était entourée de Madame LEROY, Chef de la DPAE par intérim, elle-même accompagné de Mesdames GERARD et PINNA et de Madame LAMART, Chef de Cabinet et future Chef de la DPAE.
pour la parité Administrative
de Madame PILI, Chef de la DETOS
Madame GILLET, Correspondante RH des dispositifs d'accompagnement médical
Madame HOLLEVILLE, DRH du CROUS
Monsieur ROBINET, Principal
Monsieur RIFFIOD, Principal
pour la représentation syndicale
d’Anne-Marie DAMIS, Daniel HENNEQUIN, Corinne RIBARD et Maria ARCELIN pour le SNASUB/FSU
Les représentants d’A&I-UNSA étaient absents.


Le quorum était atteint, la commission s’est déroulée de 14 h 40 à 15h 40.

 

Daniel HENNEQUIN a lu la déclaration préalable suivante, pour les commissaires paritaires ADJAENES du SNASUB/FSU :
 

 Déclaration préalable des commissaires paritaires du SNASUB/FSU à la CAPA des ADJAENES du lundi 24 juin 2013   

Les politiques salariales dans la Fonction Publique, passées et actuelles, sont désastreuses. Elles entraînent de jour en jour les agents dans une spirale permanente de dévalorisation et de déclassement salarial, amenant ainsi une part de plus en plus grande d’entre eux dans une situation économique difficile.

L’annonce du gel des salaires par le blocage maintenu de la valeur du point d’indice fonction publique pour 2014 fait que la situation des agents de catégorie C n'en finit plus de se détériorer !

Il est déjà loin l'hommage rendu aux administratifs par le ministre en août dernier au rectorat de Versailles et il ne saurait suffire comme seul signe de reconnaissance de l’engagement d'une filière au bon fonctionnement quotidien de notre service public.

Et ce ne sont pas les propositions du ministère de la fonction publique qui vont nous redonner espoir. La proposition d’une augmentation au 1er janvier 2014 limitée à 2,3% pour le bas de la grille (27,02 euros mensuels nets) n’est pas à la hauteur du naufrage des rémunérations de la catégorie C, en particulier pour les plus faibles échelles de rémunération. Cette perspective laisse définitivement les salaires à peine au-dessus du SMIC. Dans un corps où les promotions sont infimes pour permettre une requalification des agents par le changement de grade ou de corps, l’espérance de voir son salaire augmenter tout au long de sa carrière est réduite à la portion congrue. Les agents de catégorie C qui attendaient depuis longtemps une revalorisation globale leur permettant de ne plus être dans le besoin ont été dupés par un discours qui leur promettait la justice sociale.
Plus de 50% des personnels relèvent de la catégorie C dans notre académie et l’extrême faiblesse de leur rémunération constitue un scandale permanent !

L'organisation de la carrière en catégorie C relève également de l’injustice. Les contingents de promotion notamment de C en B, ne sont toujours pas à la hauteur de l’investissement des personnels, les recrutements par concours ou examens professionnels sont toujours trop faibles…
Le SNASUB/FSU exige un plan pluriannuel de requalification des emplois et des personnels adjoints administratifs en catégorie B.

Alors que la catégorie C n'a été augmentée qu'a cause du réajustement dû à l'augmentation du SMIC (pas de GIPA pour eux), que ses agents perçoivent des salaires toujours aussi ridicules ne permettant plus aujourd’hui de vivre décemment, Marylise LEBRANCHU a déclaré le 18 juin dernier que le gouvernement n’augmentera pas le point d’indice l’année prochaine. Le SNASUB/FSU exige de nouvelles perspectives de carrières, sérieusement revalorisées, pour en finir avec la faiblesse des traitements.

Tout récemment encore, la présidente de la Commission pour l'avenir des retraites, Yannick Moreau, proposait de modifier le mode de calcul des retraites des fonctionnaires "en le faisant progressivement reposer sur une période plus longue que six mois" alors que les fonctionnaires sont en grande partie rémunérés avec des primes et que celles-ci ne sont pas comprises dans le calcul de la retraite.
Comment accepter que les pensions des personnels de catégorie C puissent être encore plus revues à la baisse ?

Le chômage des jeunes a atteint 26,5% en France en mars 2013 et les plus âgés vont travailler plus longtemps. On marche sur la tête !

Pour conclure, alors que deux rapports d’inspections générales ont signifié l'extrême difficulté des services et la souffrance des personnels, allant jusqu'à constater une perte de sens du travail, le SNASUB FSU rappelle solennellement que les missions assurées par les personnels administratifs dans les services et les établissements, en majorité par des collègues de catégorie C, garantissent l’organisation et le fonctionnement du système éducatif.

Le SNASUB/FSU continuera de se battre et de penser qu’une autre politique est possible, notamment pour les collègues Adjoints Administratifs, car leurs conditions d’existence et de travail sont réellement indignes de la place qu’ils occupent objectivement dans l’institution. Nous rappelons que les fonctionnaires de catégorie C sont les moins bien payés des agents de l’Etat.

 

 Titularisations 
 

A l’issue de la CAPA, les collègues dont les noms suivent seront titularisées dans le corps des ADJAENES au 1er septembre 2013 :

BARBE Florence

Collège Jacques Monod à COMPIEGNE

COTTRELLE Gaelle

Lycée Félix Faure à BEAUVAIS

DEKEUKELAIRE Emeline

Collège de BOHAIN

DUPLESSIER Sabrina

Collège de COUCY LE CHATEAU

FOUCHARD Elisabeth

IEN de MARGNY LES COMPIEGNE

KNOPP Christine

Collège Michelet à CREIL

LEROY Caroline

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

MASCLET Lucie

CIO d'HIRSON

PAUCHET Angélique

Lycée Jeanne Hachette à BEAUVAIS

POLLET Pierre

Collège de VERVINS

SANTERRE Marie

Lycée François Truffaut à BEAUVAIS

VILAIN Sara

Lycée Pierre d'Ailly et collège J. Monod à COMPIEGNE (postes liés)

DELECOLLE-VILLAIN Juliette

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DOUBLET Claudine

Collège Georges Sand à BEAUVAIS

MICHEL Magali

CDDP de LAON

 

 Intégration 
 

A l’issue de la CAPA, une demande d'intégration dans le corps des ADJAENES a été accordée (avec effet au 1er octobre 2013) :

PAPIN Caroline

Lycée André Malraux à COMPIEGNE

 

 Avancements de grades 

 

 Avancements au grade d'ADJAENES de 1ère classe 

Pour l’avancement au grade d’ADJAENES de 1ère Classe, notre académie disposait de 31 possibilités d’avancement pour 68 collègues promouvables dont 29 ont reçu un avis hiérarchique exceptionnel et 39 un avis hiérarchique favorable
Rappel des barèmes

La CAPA a émis un avis favorable pour l’accès au grade d'ADJAENES de 1ère classe des collègues dont les noms suivent, au 1er septembre 2013 :

BELLEGUEULLE Muriel

Lycée d'ABBEVILLE

DOURDIN Christine

Lycée d'ABBEVILLE

CHAUVET Christelle

DSDEN de l'Aisne à LAON

STOLARCZYK Corinne

CIO de SOISSONS

LIEURE Patricia

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

ROPIQUET Armelle

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

AUZOU Christine

Collège de FEUQUIERES EN VIMEU

ARCELIN Maria

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

CAULIER Fabienne

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

BULOT Carole

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

MARINO Christian

Lycée Lamarck à ALBERT

CLAEYS Sophie

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

VIVENOT Sandrine

Lycée Hôtelier à SOISSONS

PATRY Christine

Rectorat d'AMIENS

DROESBEKE Sabrina

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

HULOT Anne

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

MAHIEUX Isabelle

Lycée J.B. COROT à BEAUVAIS

GOURDE Cathy

Lycée d'ABBEVILLE

DELPLANQUE Daisy

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

BOLEY Marie-Pierre

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

LARTIQUE Lydie

Rectorat d'AMIENS

MILLE Maryline

Rectorat d'AMIENS

MASSON Annie

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

BRONGNIART Isabelle

Collège de LONGPRE LES CORPS SAINTS

DEMABRE Agnès

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

METARFI Frédéric

CIO de CLERMONT

DELABROYE Christine

Lycée François Truffaut à BEAUVAIS

HUBAULT Catherine

Rectorat d'AMIENS

HOUDUSSE Ingrid

Lycée Condorcet à SAINT QUENTIN

LECONTE Régine

Lycée Condorcet à SAINT QUENTIN

DROUET Marie-José

Rectorat d'AMIENS

 

 Avancements au grade d'ADJAENES Principal de seconde classe 

Pour l’avancement au grade d’ADJAENES Principal de 2ème Classe, notre académie disposait de 42 possibilités d’avancement pour 179 collègues promouvables dont 89 ont reçu un avis hiérarchique exceptionnel et 85 un avis hiérarchique favorable
Rappel des barèmes

La CAPA a émis un avis favorable pour l’accès au grade d'ADJAENES Principal de 2ème classe des collègues dont les noms suivent, au 1er septembre 2013 :

ANDRIEUX Monique

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DUMARTIN Chantal

Rectorat d'AMIENS

VILLAIN Lydia

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DELIGNIERES Pascale

IEN d'HIRSON

CASANS Olivia

Lycée J.B. COROT à BEAUVAIS

VERNEL Marie-Claire

DSDEN de la Somme à AMIENS

GOURGUECHON Françoise

Rectorat d'AMIENS

BAGGIO Nathalie

Lycée JB Delambre à AMIENS

JACQUEMIN Patrice

Lycée de PERONNE

BLETRY Francine

Collège Jean Racine à CHATEAU THIERRY

NORMAND Annie

Rectorat d'AMIENS

FINGAR Anne

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

THIBAULT Lydie

Collège Louis Pasteur à NOYON

DEMARQUE Martine

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DECAVE Nadège

DSDEN de l'Oise à BEAUVAIS

LENGRAND Sylvie

Collège de BETZ

EMERIAU Véronique

Collège Saint Just à SOISSONS

LEBELLE Brigitte

Université Technologique de COMPIEGNE

FLORSHEIMER Sophie

Collège Janvier à AMIENS

MINE-DEBUIRE Virginie

Collège Cousteau à BREUIL LE VERT

CAVIGNAUX Sophie

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

CHIVOT Gérard

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

LEMAITRE Véronique

Université Technologique de COMPIEGNE

GOUACIDE Rose

Lycée Lavoisier à MERU

LEULLIER Marie-Hélène

Collège Etouvie à AMIENS

DUBERSEUIL Natacha

Lycée Arthur Rimbaud à RIBECOURT DRESLINCOURT

LAGACHE Valérie

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

HENNEQUIN Brigitte

Rectorat d'AMIENS

AGNES Ghislaine

Rectorat d'AMIENS

BAHIER Nathalie

Collège Du Thelle à MERU

GRENARD Jocelyne

DIR DEPT COHESION SOCIALE à BEAUVAIS

OUTREBON Patricia

Lycée d'ABBEVILLE

LAIGNIER Florence

IEN AMIENS 2

BOIVIN Erika

Rectorat d'AMIENS

BORNOVILLE Sylvie

Rectorat d'AMIENS

COSTES Martine

Rectorat d'AMIENS

BOGNER Dorothée

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

FREVILLE Sophie

Lycée Romain Rolland à AMIENS

DELMACHE Maryse

Lycée de FRIVILLE ESCARBOTIN

BARBIER Béatrice

Université Technologique de COMPIEGNE

VERDURE Karine

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

SEIGNEUR Muriel

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

PORQUEZ Dominique

Rectorat d'AMIENS

 

 Avancements au grade d'ADJAENES Principal de première classe 

Pour l’avancement au grade d’ADJAENES Principal de 1ère Classe, notre académie dispose de 36 possibilités d’avancement pour 137 collègues promouvables dont 80 ont reçu un avis hiérarchique exceptionnel et 57avis hiérarchique favorable.
Rappel des barèmes
 

La CAPA a émis un avis favorable pour l’accès au grade d'ADJAENES Principal de 1ère classe des collègues dont les noms suivent, au 1er septembre 2013 :

MERMER Roselyne

Collège d'AIRAINES

MONEGER Catherine

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DEBERLY Jean-René

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

FUSILLIER Claudine

IEN ABBEVILLE 2

HACHON Béatrice

Collège A. Malraux à COMPIEGNE

LANVIN Marie-Thérèse

Collège JJ Rousseau à CREIL

HATOS Patricia

Collège d'AILLY SUR NOYE

CANDILLON Véronique

Collège de ST VALERY SUR SOMME

MONTIGNY Cathy

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

MISMAQUE Sandrine

DSDEN de l'Aisne à LAON

DOBRENEL Danièle

Collège de BRETEUIL

MARCQ Odile

Collège d'AUNEUIL

LEGRAND Jocelyne

Lycée Louis Thuillier à AMIENS

VIOLET Christine

Lycée Jean Rostand à CHANTILLY

DUCOQUET Armelle

Lycée Professionnel de HAM

ROUTIER Françoise

Lycée Mendes France à PERONNE

LECLERCQ Christele

CIO SUD à AMIENS

DUMONT Elisabeth

DSDEN de la Somme à AMIENS

REMISSONNEL Sabine

Collège Ponthieu à ABBEVILLE

BLONDEL Laurence

Lycée Robert de Luzarches à AMIENS

MAILLARD Eva

Collège de SAINT MICHEL

BECQUEREL Evelyne

Collège de GRANDVILLIERS

COUVREUR Elisabeth

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DINEUR Pascale

Collège Victor Hugo à CHAUNY

GRESSIER Véronique

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

CABESOS Nadia

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DENGLEHEM Françoise

Rectorat d'AMIENS

VICART Marguerite

Collège de VILLERS BRETONNEUX

LUSTRISSY Martine

Lycée Jeanne Hachette à BEAUVAIS

POIVRET Blandine

IUFM - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

BOUDESOCQUE Annette

Collège de VERVINS

LECOMTE Elisabeth

Lycée Condorcet à SAINT QUENTIN

SY Sylvie

Lycée de La Hotoie à AMIENS

STROH Sylvie

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

RENAUX Aline

Collège Victor Hugo à CHAUNY

LEFEVRE Christine

DSDEN de l'Aisne à LAON

 

 Avancements à l'échelon spécial pour les ADJAENES Principaux de première classe 

Au titre de l’année 2013, alors que 81 collègues sont éligibles dont 78 promouvables, le contingent attribué par le Ministère à l’académie d’Amiens est de 24 possibilités.
(Calcul des possibilités : 78 x 30,9 % soit 24,10)

 

Note de service ministérielle DGRH C2-1 n° 2013-0034 relative au déroulement de carrière des personnels ATSS pour l'année 2013

 

Par application de la Note de service ministérielle DGRH C2-1 n° 2013-0034 relative au déroulement de carrière des personnels ATSS pour l'année 2013, priorité a été donnée aux collègues dont le départ en retraite est prévu entre le 1er juillet 2013 et le 1er mai 2014 (Par prudence quant à la date de mise en œuvre de la circulaire d’application pour un accès linéaire au dernier échelon des grades dotés de l’échelle 6 de rémunération de la catégorie C - indice brut 499).

Extrait de la Note de service ministérielle DGRH C1-1 n° 2013-0033 relative à l'organisation des CAPA de personnels de catégorie C avant le 30 juin 2013

 

A l’issue de la CAPA, les collègues dont les noms suivent obtiennent leur avancement à l’échelon spécial (8ème)

RICHEZ Muriel

Collège Pellerin à BEAUVAIS

DAGUET Roselyne

Collège Du Thelle à MERU

BLIN Anne

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

FOLLET Nicole

Collège A. Rimbaud à AMIENS

RIDOUX Françoise

IUT - Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

SUEUR Chantal

Lycée d'ABBEVILLE

RIOU Marie-Martine

Lycée L. Thuillier à AMIENS

LEDOUX Martine

Lycée J. Monnet à CREPY/VALOIS

SIMON Claire

Université de Picardie Jules Verne à AMIENS

DOMINIQUE Agnès

Collège de SAINTE GENEVIEVE

CHARPENTIER Michèle

DSDEN de l'Aisne à LAON

MOREL Jocelyne

Université Technologique de COMPIEGNE

QUILLIE Chantal

Rectorat d'AMIENS

ROOMS Françoise

Collège Nerval à CREPY/VALOIS

LEITE Monique

Collège de BELLEU

VASSEUR Bernadette

Collège A. Janvier à AMIENS

DIBIN  Claudine

Lycée Condorcet à SAINT QUENTIN

DEMOULIN Danielle

CIO de PERONNE

CRETON Roselyne

Collège Ponthieu à ABBEVILLE

AUSSIBAL Françoise

Lycée J. Rostand à CHANTILLY

MILAN Annie

Collège J. Cartier à CHAUNY

MELCHIOR Collette

Collège de POIX

HAVET Sylviane

Lycée L. Thuillier à AMIENS

MBOMA Annie

DSDEN de la Somme à AMIENS

La date d’effet du changement d’échelon pour les agents inscrits sur le tableau d’avancement 2013 sera à titre rétroactif le 1er janvier 2013.
Le versement se fera normalement sur la paye de juillet 2013.

 

Dispositions modifiant le décret n° 2005-1228 du 29 septembre 2005 relatif à l’organisation des fonctionnaires de catégorie C

Une circulaire d’application pour un accès linéaire au dernier échelon des grades dotés de l’échelle 6 de rémunération de la catégorie C est prévue

L’échelon spécial sera alors remplacé par le huitième échelon.
L’avancement à cet échelon sera atteint après une durée de séjour au 7e échelon fixée à 4 ans

 

 Fin du mouvement intra-académique 2013 des ADJAENES 
Comme à l'habitude et comme précisé au compte rendu de la CAPA des ADJAENES du lundi 27 mai dernier, les commissaires paritaires du SNASUB/FSU ont suivi avec grande attention "la queue" de ce mouvement.

 

A l’issue de la CAPA, obtiennent une mutation les collègues dont les noms suivent pour l'affectation indiquée :

LARCHER Séverine

Lycée Robert de Luzarches à AMIENS

DUPUIS Emmanuelle

Lycée de La Hotoie à AMIENS

GUENOT Agnès

CRDP d’AMIENS

 

Comme tous les ans, les collègues directement concernés ont été prévenus ou vont l'être par téléphone, par courriel ou par courrier individuel à l'issue de la commission. Pour tout renseignement complémentaire, ayez le bon réflexe : contactez-nous !
Les commissaires paritaires académiques SAENES du SNASUB-FSU Amiens

Anne-Marie DAMIS, Daniel HENNEQUIN, Corinne RIBARD et Maria ARCELIN
 

Vous pouvez bien sûr nous contacter pour toute information complémentaire vous concernant au siège du SNASUB/FSU 

au 03.22.72.95.02 ou par courriel à snasub.amiens@orange.fr ou à gueant.bernard@yahoo.fr

 

 

Je compte sur votre éventuelle mansuétude en cas d'erreur de frappe ou de saisie...

Bernard GUEANT